"J'ai les testicules qui pendent", que faire ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, a posé ces questions à votre place. Aujourd'hui, il est question d'un nouveau complexe sur une partie très intime de l'anatomie : les testicules qui pendent.

Par Mélanie Morin

Rédigé le February 4, 2019 , mis à jour le February 15, 2019

Lorsqu'on fait une recherche sur Internet avec l'expression "J'ai les testicules qui", on tombe sur "J'ai les testicules qui me grattent", "J'ai les testicules qui me font mal", "J'ai les testicules qui tombent", "J'ai les testicules qui remontent", "J'ai les testicules qui gonflent". Les "testicules qui tombent" génèrent près de 748.000 résultats sur Internet.

Sur le podium des complexes intimes mal vécus par les hommes, la problématique des testicules qui pendent arrive juste derrière la sempiternelle question de la taille du pénis. L'aspect des testicules est un complexe assez fréquent qu'il ne faut pas négliger, il faut les surveiller de près.

Une physionomie qui n'est pas due au hasard

D'emblée, on constate que les testicules occupent une place un peu à part sur le corps masculin. Leur taille est variable mais en moyenne, on estime que les testicules mesurent environ 5 centimètres de long pour 3 centimètres de large. Ils sont rangés à l'abri dans le scrotum, sorte d'enveloppe de peau qui les entoure. Ce scrotum est localisé dans l'aine, à l'extérieur de l'abdomen et cela n'est pas dû au hasard. Vers la 20ème semaine de grossesse, les testicules se développent près des reins du foetus, puis ils descendent via les aines dans le scrotum : c'est ce qu'on appelle la "migration testiculaire".
Grâce à leur localisation un peu à l'extérieur de l'organisme, les testicules sont maintenus à une température un peu plus basse que celle du reste du corps, on est plus proche des 35 que des 37 degrés et cela favorise le bon développement des spermatozoïdes. La nature est bien faite…

Pourquoi les testicules pendent-ils ?

Certains hommes constatent que leurs testicules "pendent" beaucoup mais quels facteurs peuvent expliquer ces différences ? Selon les spécialistes de l'appareil reproducteur masculin contactés par nos soins, le port du caleçon et notamment du caleçon un peu lâche qui ne soutient pas bien, peut favoriser ce phénomène de testicules tombants mais l'impact reste assez limité.

Il faut tenir compte du volume des testicules. Les gros testicules vont davantage pointer vers le sol comparé à des testicules plus petits. Mais le facteur principal reste malgré tout l'avancée en âge. Avec le vieillissement, les petites fibres qui entourent le muscle crémaster se relâchent. Comme le muscle crémaster est le muscle suspenseur du testicule, c'est lui qui intervient pour remonter ou abaisser le scrotum quand il y a des variations de température, et ce relâchement induit une descente plus ou moins marquée des testicules.

Certains hommes sont très gênés lorsqu'ils pratiquent un sport, lorsqu'ils ont des relations sexuelles, et cela peut même être assez douloureux. Cela peut aussi favoriser une sensation d'humidité et un problème de macération dans les sous-vêtements. D'un point de vue purement esthétique, ces hommes trouvent que le relâchement de leurs testicules est tout simplement disgracieux.

Vers une chirurgie des testicules ?

De façon préventive, on peut porter un suspensoir ou suspenseur, au-dessus du sous-vêtement. On peut le trouver en pharmacie ou sur Internet. Le suspensoir améliore le confort, notamment lors de la pratique sportive.

Sinon, plus radical, il existe la chirurgie du lifting du scrotum ou lifting des bourses. Il s'agit d'enlever l'excès de peau du scrotum pour le retendre, pour le remonter un peu. Cette intervention dure environ 45 minutes et se pratique en ambulatoire. Un traitement visant à interrompre les érections est donné au patient pour éviter toute tension au niveau de l'appareil génital et permettre une bonne cicatrisation. Le patient doit ensuite porter une contention, un suspensoir pendant une dizaine de jours et est privé de sport pendant un mois.

Le lifting du scrotum ou lifting des bourses est une intervention esthétique, qui n'est pas prise en charge par la Sécurité sociale. Le coût de cette chirurgie tourne autour des 3.000 euros, tout dépend de la clinique et du chirurgien. Cette intervention n'est pas anodine, elle comporte des risques et doit toujours être mise en balance avec la gêne quotidienne ressentie.

Outre l'aspect esthétique, il est très important de consulter votre médecin si vous ressentez une pesanteur au niveau des testicules. Il faut toujours vérifier qu'il n'y ait pas de masse suspecte.

Des "people" lèvent le tabou

En 2013, Georges Clooney a lui-même confessé à l'édition italienne du magazine "Max" avoir eu recours au lifting du scrotum. Il a fait cette déclaration plutôt franche du collier : "Je n'ai jamais retouché mon regard, mais j'ai dépensé plus d'argent pour tendre la peau de mes testicules. Je n'aime pas les rides. C'est une nouvelle technique, beaucoup de personnes à Hollywood l'ont fait. On appelle ça repasser ses boules. En réalité, ça s'appelle un lifting du scrotum et c'est une chose réelle".

Georges Clooney a levé un tabou. Une aubaine pour les chirurgiens esthétiques qui n'hésitent pas à le citer en exemple à leurs patients. N'oubliez pas que toute intervention esthétique nécessite une information éclairée, un délai de réflexion et un devis.
 

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr