Vaccination : organisation difficile pour les médecins généralistes

Ils ont rejoint la course à la vaccination massive jeudi dernier. Mais pour l’instant, cela s’apparente à un faux départ tant l’organisation s’avère compliquée pour les médecins généralistes.  

Par Auriane Loizeau

Rédigé le March 1, 2021 , mis à jour le March 1, 2021

500 000 doses à destination des médecins généralistes ont été livrées dans les pharmacies. Pourtant, depuis jeudi dernier, seulement 280 000 patients âgés de 50 à 64 ans et souffrant de pathologies chroniques ont pu être vaccinés. Un paradoxe quand on sait que l’espoir d’une sortie de crise réside dans cette vaccination de masse. Pour l’instant, sur le terrain, le problème semble être un manque de temps ! 

10 doses par semaine

Chaque généraliste peut commander dix doses par semaine, à utiliser en quelques heures. Sur le terrain, c’est toute une logistique à installer. "On a pris les rendez-vous avec la secrétaire, je lui ai donné la liste des personnes avec les comorbidités, elle a appelé. C’est plus compliqué pour les médecins généralistes quand ils n’ont pas de secrétariat téléphonique ni secrétariat présentiel" explique le docteur Jean-Paul Hamon, médecin généraliste et président d’honneur de la Fédération des médecins de France. 

Pour accélérer cette vaccination, "il faut s’appuyer sur les médecins généralistes mai aussi sur les pharmaciens qui doivent pouvoir vacciner mais aussi sur les infirmières"  argumente Gilles Bonnefond de l’Union des Syndicats des Pharmaciens d’Officine.