Un lien entre le vaccin AstraZeneca et les thromboses confirmé par l'EMA

Un responsable de l’Agence européenne des Médicaments (EMA) a confirmé l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca et les rares cas de thromboses. Les causes de cette réaction ne sont pas encore connues.

Crédits Photo : © Shutterstock / martinbertrand.fr

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le April 6, 2021 , mis à jour le April 6, 2021

"Nous pouvons désormais le dire, il est clair qu'il y a un lien avec le vaccin." C’est ce que Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l'Agence européenne des Médicaments (EMA) a affirmé à propos des thromboses et du vaccin AstraZeneca, dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée ce 6 avril.

Comprendre les causes

"Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore", a-t-il ajouté, précisant qu’il fallait encore "comprendre comment cela se produit".

"Nous cherchons à obtenir un tableau précis de ce qui se passe, à définir de manière précise ce syndrome dû au vaccin (...) Parmi les personnes vaccinées, il y a un nombre de cas de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes supérieur à ce à quoi nous nous attendrions. Cela nous devrons le dire", a encore déclaré le responsable.

Un décès pour 2,5 millions de vaccinés

Depuis plusieurs semaines des suspicions sont en effet apparues sur de possibles effets secondaires graves, mais rares, après l'observation chez des personnes vaccinées avec AstraZeneca de cas de thromboses atypiques. 

Des dizaines de cas ont déjà été recensés, dont plusieurs se sont soldés par un décès. L’incidence estimée à ce jour est d’un décès par thrombose pour 2,5 millions de vaccinés.

Le vaccin reste sûr

L'EMA avait annoncé le 18 mars que les bénéfices du vaccin AstraZeneca continuaient de l'emporter sur les risques et que son utilisation restait sûre, après la suspension des injections par plusieurs pays.

L'agence avait toutefois expliqué qu'il existait un lien possible avec des cas rares de caillots sanguins, et qu'elle publierait des conseils mis à jour lors de la réunion de son comité de sécurité cette semaine.

Une conclusion de l’EMA attendue cette semaine

Suite à la publication de cette interview, l’EMA a déclaré qu'elle était toujours en train d'évaluer si le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus est lié à la formation de rares caillots sanguins.

Le comité de sécurité de l'agence "n'a pas encore abouti à une conclusion et l'examen est actuellement en cours", a-t-elle précisé, ajoutant qu'une décision à ce sujet devrait être annoncée mercredi ou jeudi.