Covid : l'efficacité du vaccin AstraZeneca remise en cause

Selon la presse allemande, le gouvernement d’Angela Merkel douterait de l’efficacité du vaccin AstraZeneca sur les personnes âgées. Des articles affirment qu'il ne serait efficace que de 8% sur les adultes âgés de plus de 65 ans.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le January 26, 2021 , mis à jour le January 26, 2021

Le journal Bild Zeitung et le quotidien économique Handelsblatt ont affirmé le 25 janvier soir que le gouvernement allemand doutait de l'efficacité du vaccin contre le Covid d'AstraZeneca, développé avec l'université d'Oxford, sur les personnes âgées de plus de 65 ans.

Selon Handelsblatt, qui se réclame de sources gouvernementales, Berlin table sur une efficacité de 8% pour cette classe d'âge.

A lire aussi : Covid : pourquoi le vaccin d'AstraZeneca doit faire l'objet d'une nouvelle étude

Un vaccin inefficace sur les personnes âgées ?

Le vaccin AstraZeneca/Oxford devrait recevoir le 29 janvier le feu vert réglementaire de l'UE. Pourtant, Bild Zeitung, également sous couvert de sources gouvernementales, écrit que la coalition d'Angela Merkel s'attend à ce qu'il ne soit pas homologué pour les plus de 65 ans. Cela aurait un impact important sur la stratégie vaccinale de nombreux pays.

Intervenant ce 26 janvier dans l'émission matinale de la chaîne publique ZDF, le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a déclaré que Berlin prendra la semaine prochaine sa décision sur la base de données scientifiques permettant de dire "quelles tranches d'âge recevront ce vaccin en premier".

Le laboratoire britannique, dont le vaccin est déjà autorisé et largement déployé au Royaume-Uni, s’est défendu dans un communiqué. Il explique avoir publié en novembre des données scientifiques, dans la revue The Lancet, "démontrant que les personnes âgées ont montré de fortes réponses immunitaires au vaccin, 100% d'entre elles ayant généré des anticorps spécifiques après la deuxième dose". 

Des retards de livraison

AstraZeneca a fait l'objet le 25 janvier d'un rappel à l'ordre de la Commission européenne. Le laboratoire avait annoncé la semaine dernière que les livraisons de son vaccin contre le Covid seraient moins importantes que prévu au premier trimestre en raison d'une "baisse de rendement" sur un site de fabrication européen. 

Bruxelles a jugé "inacceptables" ces retards de livraison et réclamé désormais "la transparence" sur l'exportation hors de l'UE des doses qui y sont produites.