Sauv Life : des bénévoles viennent en aide au SAMU

L’association Sauv Life a imaginé une unité mobile de télémédecine pour vérifier l’état des patients directement chez eux. A son bord, deux bénévoles : un citoyen et un assistant qui deviennent les bras d’un médecin à distance. 

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le January 13, 2021 , mis à jour le January 13, 2021

Arnaud, moniteur de secourisme à Sauv Life, et Matt, citoyen bénévole, ont été envoyés par la régulation du SAMU de Paris pour une suspicion de Covid. Dans un lycée, un élève a du mal à respirer. Mais il ne s’agit pas d’une urgence vitale. Leur rôle est de se rendeauprès du jeune homme pour faire un bilan rapide.  Arnaud a besoin d'en savoir plus sur son malaise.  "Est-ce que tu tousses ?” “Un petit peu", dit le jeune homme. “Est-ce que tu as perdu le goût et l’odorat ? ” “Je ne sais pas.” 

Une mallette connectée transmet les constantes du patient au SAMU 

Après cet interrogatoire, l’équipe prend les constantes du patient, comme son pouls ou sa saturation en oxygène. Elle appelle ensuite le médecin du SAMU qui fera le diagnostic. Grâce à une mallette connectée, le praticien dispose déjà de tous les résultats. Arnaud explique : “avec cette mallette, vous avez un stéthoscope électronique, ce qui permet au docteur qui téléconsulte d’écouter le cœur ou les poumons. C’est lui qui prend la main et nous, on est ses bras”. 

Pour le Dr Lionel Lamhaut, urgentiste au SAMU de Paris et co-fondateur de Sauv Life, ces consultations d’un nouveau genre garantissent une qualité des soins. “Dans un temps court, on a un bilan rapide et une possibilité de téléconsultation. Les gens sont rassurés, parce qu’on n’est pas juste dans la visio. Il y a un humain qui vient.”  

Un dispositif qui existe à Paris et dans la Manche  

Comme Matt, étudiant ingénieur, une quarantaine de citoyens bénévoles ont déjà répondu à l’appel de Sauv Life. Ces nouvelles unités médicales sont déjà présentes à Paris et dans la Manche. L'initiative pourrait s’étendre à d’autres départements.