Rééducation par simulation virtuelle : tromper le cerveau pour mieux rééduquer

Et si l'illusion visuelle permettait de rééduquer ? Une nouvelle technologie basée sur la thérapie miroir est utilisée depuis quelques mois dans certains centres de rééducation pour aider les patients dans la récupération de mouvements de leurs bras.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le September 19, 2018 , mis à jour le September 20, 2018

Un écran pour se rééduquer... Depuis quelques mois, des patients suivent des séances de rééducation virtuelle pour mouvoir leurs mains et leurs bras. Cette rééducation par simulation virtuelle s'adresse aux patients ayant eu un AVC, souffrant de douleurs chroniques ou de douleurs post-amputation.

Concrètement, un écran cache le membre inerte et à la place montre au patient des mouvements qu'il doit essayer de ressentir : "On filme le bras valide du patient, on lui demande de réaliser des mouvements spécifiques en fonction de la récupération ou de ce qu'on veut lui faire travailler et le dispositif duplique et inverse l'image de manière à ce qu'on projette le membre supérieur paralysé qui réalise le mouvement. Le patient a alors l'impression visuelle que c'est son bras paralysé qui réalise le mouvement", explique Anne-Gaëlle Grosmaire, ergothérapeute.

Avec ces exercices, ce n'est pas le membre que l'on rééduque mais le cerveau. Et plus particulièrement les connexions lésées par un AVC par exemple : "On n'a pas forcément besoin de produire un geste pour rééduquer la motricité. Pour réapprendre un geste, on peut aussi utiliser la simulation", précise le Pr Pascal Giraux, médecin rééducateur. L'image doit être placée très précisément dans le prolongement du bras du patient pour réussir à duper le cerveau.

Pour compléter cette rééducation, les patients suivent aussi des séances d'ergothérapie et de kinésithérapie. En France, seule une dizaine de centres de rééducation sont équipés de ces écrans de simulation visuelle.

Sponsorisé par Ligatus