Un pansement intelligent capable de détecter une infection

Des chercheurs britanniques ont élaboré un pansement capable de détecter des bactéries présentes dans une plaie.

 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le November 5, 2015 , mis à jour le November 5, 2015

Le risque, lorsqu'on a une plaie, c'est que des bactéries colonisent la blessure et s'agrègent en microcolonies, regroupées dans une membrane qu'elles ont sécrétée, appelée "biofilm". Cette structure peut être dangereuse pour l'homme. Si un biofilm se constitue, le pansement devient vert fluorescent. C'est le changement de l'activité bactérienne qui est détecté par le pansement.

Les chercheurs de l'Université de Bath ont fait leurs tests sur plusieurs bactéries communes à la plupart des infections nosocomiales : Escherichia coli, Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus aureus (staphylocoque doré) et Enterococcus faecalis.

Les souches cliniques de ces bactéries ont été révélées en 24, 48 et 72 heures en laboratoire sur des membranes de polycarbonate. 

Le pansement prototype a indiqué une réponse fluorescente de couleur claire dans les 4 heures seulement, lorsque les biofilms produits sont en contact avec une souche pathogène. Sa sensibilité aux biofilms dépend de l'espèce et des types d'agents pathogènes bactériens impliqués, mais une réponse relativement élevée a été observée dans des souches considérées comme de bons agents formateurs de biofilms.

Une nette différence dans les niveaux de réponse du pansement a pu être constatée, selon que les pansements ont été testés sur les bactéries cultivées en biofilm ou dans des cultures planctoniques, ce qui suggère que le niveau d'expression des facteurs de virulence est différent en fonction du mode de croissance.

La détection colorimétrique sur les biofilms des plaies de pathogènes répandus (S. aureus, P. aeruginosa et E. faecalis) est également démontrée en utilisant un modèle ex vivo d'une brûlure infectée sur une peau de porc.

Cette nouvelle technologie pourrait s'avérer très utile pour les diagnostics précoces d'une infection post-chirurgicale, même si ce n'est pas pour tout de suite. Des tests de sécurité sont en cours et une étude clinique devrait avoir lieu dans trois ans environ, selon le DC Toby, Jenkins co-auteur de l'étude.

Source : Prototype Development of the Intelligent Hydrogel Wound Dressing and Its Efficacy in the Detection of Model Pathogenic Wound BiofilmsACS Appl. Mater. Interfaces, DOI: 10.1021/acsami.5b07372

Sponsorisé par Ligatus