Une prothèse permet de recréer les sensations de la marche

Une équipe de chercheurs a mis au point des capteurs au niveau de la plante du pied et du pli du genou reliés aux nerfs de la jambe. Une prouesse technique.

© Nature Medicine

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le September 10, 2019 , mis à jour le September 10, 2019

C’est un véritable espoir pour les personnes amputées au-dessus du genou. Une équipe de chercheurs suisses a mis au point une prothèse bien particulière : reliée par la plante du pied et le pli du genou à des électrodes dans les nerfs de la jambe, elle améliore la mobilité. La sensibilité du membre perdu est ainsi recrée, et les patients peuvent de nouveau faire la différence entre les différentes surfaces sur lesquelles ils marchent. Les chercheurs suisses à l’origine de cette innovation ont publié leurs résultats dans la revue Nature Medicine le 9 septembre.

Moins de douleurs dans le membre fantôme

"L'utilisation de cette prothèse a augmenté leur endurance, à la fois en laboratoire et dans un environnement réel", affirment les auteurs de l’étude. De plus, ce qu’on appelle les "douleurs du membre fantôme", les douleurs ressenties dans le membre perdu (les neurones de la zone d'amputation continuent à envoyer des messages au cerveau), elles sont largement apaisées par la prothèse.

Les prothèses en interaction directe avec le système nerveux – appelées "interfaces neuronales directes" ou "interfaces cerveau-machine" – sont en plein essor. Mais jusqu’à présent, elles n’apportaient pas de réelle "sensation" et gênaient par là même les interactions sociales des patients. De tels dispositifs avaient déjà été pensés, mais c’est la première fois qu’ils sont utilisés pour les membres inférieurs, plus gros et complexes.

L’équipe à l’origine de cette innovation a lancé un essai clinique censé se terminer dans quatre ans. Le but : implanter la prothèse à "un nombre significatif de patients".

Sponsorisé par Ligatus