Tempête Eleanor : prenez vos précautions !

Après Carmen, la tempête Eleanor s'apprête à balayer la moitié de la France, avec 48 départements en vigilance orange, notamment en Corse, où les vents ont été particulièrement violents.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le 3 janvier 2018 , mis à jour le 3 janvier 2018

Sommaire

Régions en vigilance orange pour le vent

Selon Météo France, cette quatrième tempête hivernale est "d'intensité comparable" pour le vent à Carmen, sauf pour la Corse et la montagne, où elle sera d'une "force peu commune".

Les pouvoirs publics appellent à la prudence. Dans les régions en vigilance orange pour le vent, ils prodiguent les conseils suivants :

  • Limitez vos déplacements et renseignez-vous avant de les entreprendre.
  • Prenez garde aux chutes d'arbres ou d'objets divers.
  • N'intervenez pas sur les toitures.
  • Rangez les objets exposés au vent.
  • Prenez, si possible, les premières précautions face aux conséquences d'un vent violent dans votre région.
  • Installez impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments.

Face à cette tempête arrivant du nord de l'Irlande, 48 départements sont placés en vigilance orange jusqu'à mercredi minuit, en Bretagne, en région parisienne, dans les Hauts-de-France, dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté, dans les Alpes du Nord et en Corse. Quarante-cinq d'entre eux sont concernés par une vigilance orange vent. 

Régions en vigilance orange vagues-submersion

Dans les régions en vigilance orange vagues-submersion, les pouvoirs publics invitent à éviter de circuler en bord de mer, et à se tenir au courant de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées dans les médias. Si les déplacements sont nécessaires, il faut limiter sa vitesse et ne pas s’engager pas sur des routes exposées à la houle ou déjà inondées.

Les habitants du bord de mer sont invités à surveiller la montée des eaux, mais également de fermer les portes, fenêtres et volets en front de mer. Il s’agit également de protéger l’ensemble des biens susceptibles d'être endommagés par la montée des eaux ou emportés par les vagues.

Ne vous mettez pas à l'eau, ne vous baignez pas. Ne pratiquez pas d'activité nautique de loisirs. Soyez particulièrement vigilants, ne vous approchez pas du bord de l'eau même d'un point surélevé (plage, falaise). Éloignez-vous des ouvrages exposés aux vagues (jetées portuaires, épis, fronts de mer).

Il est recommandé aux plaisanciers de ne pas prendre la mer, de ne pas pratiquer de sport nautique. Si la tempête n’est pas encore arrivée, vérifiez l’amarrage de votre navire et l’arrimage du matériel à bord. Ne restez pas à bord.

Les professionnels de la mer doivent éviter de prendre la mer. Soyez prudents, si vous devez sortir. À bord, portez vos équipements de sécurité (gilets,..).

Presque tous les départements du littoral nord, du Finistère au Pas-de-Calais, sont d'autre part placés en vigilance orange vagues-submersion. Dans un contexte de forts coefficients de marée, les vagues risquent en effet de provoquer des phénomènes de submersion "particulièrement intenses". En raison des niveaux d'eau importants également attendus dans les estuaires de la Gironde et de la Seine au moment de la pleine mer, quatre départements sont également en vigilance orange inondations (Seine Maritime, Eure, Charente Maritime et Gironde). L'organisme de prévision des crues en France, Schapi, craint des "débordements" notamment vers Bordeaux, Libourne, Rouen et Elbeuf.

Bulletin météo du 3 janvier au matin

Après le nord de la Bretagne et les côtes de la Manche durant la deuxième partie de la nuit, Eleanor s’est propagée jusqu'au nord-est de l'Hexagone dans la matinée. Des vents de 110 à 130 km/h sur les côtes et de 100 à 110 km/h dans l'intérieur des terres étaient attendus durant la nuit. Une amélioration de la situation dans l'après-midi du 3 janvier.

Dans les Alpes du Nord, les vents vont se renforcer surtout à partir de ce mercredi 3 janvier au matin pour atteindre 100 km/h en montagne, aux altitudes moyennes (stations de ski) et de 120 km/h à 180 km/h à de plus hautes altitudes. La station de Val Thorens (Savoie) a annoncé la fermeture de la partie haute de son domaine skiable mercredi et jeudi, le vent s'ajoutant aux chutes de neiges exceptionnelles attendues.

En Corse, à partir de la mi-journée mercredi et dans la soirée, les vents deviendront "violents", avec des rafales attendues de 180 à 200 km/h sur le Cap Corse et le Cap Sagro, et de 120 à 150km/h autour de Bastia et sur la côte sud-est, de Solenzara à Porto-Vecchio. "Une baisse d'intensité est prévue en fin de nuit de mercredi à jeudi", a précisé Météo-France.

avec AFP

Eleanor est la quatrième tempête à toucher le pays depuis début décembre, après Ana, Bruno et Carmen. Cette dernière a quitté la France dans la nuit de lundi à mardi, après avoir balayé notamment la Bretagne, le littoral atlantique et la Corse, avec des rafales à plus de 130 km/h.

Plus de 4.000 habitants de dix communes de Seine Maritime sont par ailleurs privés d'eau du robinet en raison des précipitations des derniers jours, qui l'ont rendue impropre à la consommation, selon l'Agence régionale de santé de Normandie. De l'eau en bouteilles a été mise à disposition des habitants.

Sponsorisé par Ligatus