Sécurité routière : la mortalité des cyclistes en forte augmentation

Le nombre de cyclistes tués sur la route a augmenté de 20% depuis 2010. Un mauvais chiffre qui s'explique par la hausse du nombre d'utilisateurs du vélo mais aussi par certains comportements imprudents.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le December 12, 2017 , mis à jour le December 12, 2017

"Il y a une certaine haine entre les gens. Ceux qui conduisent n’aiment pas les cyclistes car ils ne les voient pas. Mais, c’est à eux de faire attention car on est plus petit". Ce cycliste parisien ne mâche pas ses mots quand il s'agit de décrire l'attitude de certains automobilistes. Sur la route, les vélos peinent parfois à se faire respecter. En parallèle, certains conducteurs dénoncent leur manque de prudence.

Une cohabitation d'autant plus difficile que le nombre de deux roues explose, un marché boosté par la vente de modèles électriques. Selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière, "on estime qu’il y a environ 14 ou 15 millions de Français qui pratiquent régulièrement la bicyclette. Cette augmentation est évidemment positive pour l’environnement, pour la santé… Mais, il ne faut juste pas négliger que certains aspects du vélo peuvent être dangereux".

Piétons, automobilistes et cyclistes doivent apprendre à partager la route. Benoît Carrouée a créé une école du vélo en région parisienne. Faire attention aux angles-morts, bien se positionner sur la chaussée, anticiper... Il enseigne les bons réflexes pour rouler en toute sécurité et conseille de porter un équipement adapté. "La précaution la plus importante, de jour comme de nuit, c’est d’être très visible. Il faut des vêtements fluos : des gilets, des gants réfléchissants…". L'Observatoire national de la Sécurité Routière recommande également le port du casque. Celui-ci n’est obligatoire que jusqu’à l’âge de 12 ans.

Sponsorisé par Ligatus