La baignade oui... mais en toute sécurité

En mer, en rivière, en lac ou en piscine, l'été est propice aux baignades. Mais cette activité n'est pas sans danger. Depuis le 1er juin, 251 morts par noyade, soit quatre par jour, ont été recensées en France selon Santé publique France. Alors afin d'éviter que la baignade ne tourne au drame, voici quelques conseils de prudence.

- Photo © AlcelVision - Fotolia.com

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le July 5, 2013 , mis à jour le August 9, 2018

1.139 noyades ont été recensées depuis le 1er juin en France métropolitaine et les DOM/TOM, et 251 ont été mortelles selon les résultats de la deuxième partie de l'enquête NOYADES 2018, réalisée par Santé publique France. Un triste constat estival qui doit nous inviter à redoubler de prudence. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a d'ailleurs lancé un appel à la vigilance lors d'un point presse sur la canicule ce dimanche 5 août.

À lire aussi : Enfants : conseils pour des baignades en toute sécurité

Et pour que les vacances au bord de l'eau restent un plaisir, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) a édité une brochure "Mode d'emploi de la baignade" dans laquelle il délivre des conseils simples pour éviter les noyades.

  • Choisir les zones de baignade surveillées. Nager en milieu naturel (mer, lac et rivière) n'est pas une chose évidente, sachant qu'un Français sur cinq ne sait pas nager, selon les chiffres de l'Inpes. C'est une des causes de noyade. Il convient de rappeler que l'on peut apprendre à nager à n'importe quel âge.
  • Surveiller les enfants. Dans le dispositif de surveillance de la baignade des tout-petits, la première règle est de "ne pas les quitter des yeux". Il faut savoir qu'un enfant peut se noyer en silence en moins de trois minutes. Pour limiter le risque de noyade, il est conseillé d'équiper l'enfant de brassards (marquage CE et norme NF 13138-1) et de lui apprendre à nager le plus tôt possible : dès 4-5 ans, selon les capacités, et, pour tous à partir de 6 ans.
  • Tenir compte de sa santé physique. Il faut éviter de surestimer son niveau de natation, renoncer à la baignade en cas de trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) et ne pas adopter de comportement à risque par exemple consommer de la drogue ou de l'alcool avant de nager.
     

Pour finir, il est fortement recommandé de se former aux gestes de premiers secours.


Comment et dans quelle mesure la baignade est-elle autorisée ou surveillée en France ? Retrouvez les explications en vidéo.

Sponsorisé par Ligatus