Grand froid : le risque d'hypothermie

Météo France annonce un coup de froid sur toute la France cette semaine avec des chutes de neige en plaine. Attention aux personnes fragiles les plus à sujettes à l'hypothermie, principal risque en cas de températures très basses.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le February 2, 2012 , mis à jour le March 1, 2018

En temps normal, la température du corps humain est de 37 °C. Grâce au système de thermorégulation, notre organisme parvient à maintenir cette température corporelle, mais en période de grand froid, il devient très difficile de s'adapter. Lorsque la température du corps devient trop basse pour assurer les fonctions vitales, on dit que le corps est en hypothermie.

Entre 35 °C et 32 °C, le patient a les extrémités froides, la peau grisâtre. Lorsque la température corporelle chute en dessous de 32 °C, d'importants signes neurologiques apparaissent : le patient est confus, il a du mal à répondre aux questions. Il peut même tomber dans le coma. L'hypothermie est dite sévère ou majeure lorsque la température du corps chute au dessous de 28°C.

La baisse de la température entraîne des troubles du rythme cardiaque (fibrillation). Le corps ralentit puis arrête une à une toutes les fonctions vitales jusqu'à introduire un état de mort apparente, puis une mort réelle.

Hypothermie : les gestes d'urgence

Face à un cas d'hypothermie, appelez les secours médicaux (15 ou 112) ou le SAMU social (115).

Si vous le pouvez, installez la personne à l'abri du froid et du vent. Remplacez les vêtements s'ils sont mouillés et couvrez la personne avec des couvertures. Si elle est consciente, donnez-lui des boissons sucrées, chaudes et non alcoolisées. Ne pas utiliser de chaleur directe, de couvertures électriques ou de bouillottes. Ne massez pas la peau.

En milieu hospitalier, le traitement de l'hypothermie passe par un réchauffement progressif, à l’aide par exemple de couvertures chauffantes.

Lorsque cela ne suffit pas, les médecins peuvent avoir recours à des techniques de réchauffement "interne" : il s'agit, par exemple, de faire passer du sérum chaud en perfusion.


Qu'est-ce que l'hypothermie ? Chronique du Dr Charlier du 22 juillet 2013

DOSSIER GRAND FROID

 Le danger de l'hypothermie

 Les gestes d'urgence

Quels risques pour le cœur ?

Quelles précautions prendre si l'on est déjà malade ? Quel effet sur les médicaments ?

Qu'est-ce que la température ressentie ?

Quelles sont les obligations de l'employeur ?

Vague de froid : attention aux chutes !

 Huit points à vérifier avant de prendre la route en hiver

Ailleurs sur le web

La température du corps peut baisser lorsque l'organisme est exposé à une ambiance froide (air extérieur en hiver, eau froide), mais également en cas d'un dérèglement de l'organisme (et notamment de la partie du cerveau chargée de réguler la température corporelle : le thalamus). Les causes de ce dérèglement sont multiples : une infection grave, une insuffisance thyroïdienne ou encore une prise de toxiques majoritairement l'alcool et les barbituriques.

Sponsorisé par Ligatus