Douleurs musculaires : les statines finalement hors de cause ?

Les statines ne provoqueraient pas de douleurs musculaires, selon une nouvelle étude. Par peur de ces effets, de nombreux patients refusent ces médicaments anti cholestérol pourtant efficaces contre les maladies cardiovasculaires.

Crédits Photo : © Shutterstock / roger ashford

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le February 25, 2021 , mis à jour le February 26, 2021

Pas de risque de douleurs musculaires avec les statines. C’est la conclusion d’une étude publiée le 24 février dans le British Medical Journal (BMJ) par des chercheurs de plusieurs universités britanniques.

Ces médicaments prescrits contre l’excès de cholestérol sanguin avaient la réputation de causer des douleurs musculaires. La crainte de cet effet secondaire avait détourné de nombreux patients de ce traitement, pourtant efficace pour prévenir la survenue de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Statines versus placebo

Dans cette étude, les chercheurs ont analysé les données de santé de 200 personnes âgées en moyenne de 69,5 ans et résidant en Angleterre et au Pays de Galles. Toutes ces personnes avaient récemment arrêté de prendre leurs statines ou envisageaient de le faire, en raison de symptômes musculaires.

Chaque participant a été assigné au hasard à six périodes de traitement de deux mois. Pendant chaque période, ils ont reçu soit des statines soit un placebo. Et ni le patient, ni son médecin n’étaient informés du comprimé reçu.

Les participants ont ensuite dû évaluer les symptômes musculaires et leur intensité - douleur, faiblesse, sensibilité, raideur ou crampe - sur une échelle de un à dix à la fin de chaque période de traitement. L'absence de symptômes était également notée.

A lire aussi : Statines : des bénéfices supérieurs aux risques, selon une vaste expertise

Pas de différence significative

Résultat : 18 participants (9%) ont abandonné le traitement en raison de symptômes musculaires intolérables pendant une période de statines. Et 13 participants (7%) l’ont abandonné pour la même raison pendant une période placebo.

Dans l'ensemble, les chercheurs n'ont donc trouvé aucune différence significative dans les scores des symptômes musculaires entre les périodes de statines et de placebo.

Et les deux-tiers des participants qui ont terminé l'essai ont déclaré qu'ils prévoyaient de reprendre le traitement à long terme avec des statines.

Une seule statine testée

Cette étude présente quelques limites. Tout d’abord le nombre de participants est assez faible et les analyses devront donc être reproduites à plus large échelle.

Ensuite, les chercheurs n’ont évalué qu’un seul type de statine, l'atorvastatine 20 mg. Il faudra donc réaliser des études similaires avec d'autres statines et avec des doses plus élevées.

Des douleurs liées à l’âge…

Mais si les statines ne sont pas en cause, comment expliquer les douleurs ? Les courbatures et les douleurs musculaires sont courantes dans le groupe d'âge prenant des statines observent les auteurs de l’étude. Ce qui peut laisser croire, à tort, que ce sont les médicaments qu’ils prennent qui sont en cause, notent-ils.

… Ou à un effet "nocebo"

Il peut aussi exister un effet "nocebo" : le patient qui redoute un effet secondaire dont il a entendu parler peut inconsciemment recréer cet effet et le ressentir réellement. Or la notice du médicament recense les douleurs articulaires et musculaires et les maux de dos parmi les effets secondaires fréquents. Elle conseille aussi de signaler "toute douleur musculaire inexpliquée, crampe ou faiblesse musculaire, en particulier si elles s'accompagnent de malaise ou de fièvre", pouvant faire penser à des effets indésirables rares, mais graves.

Dans une étude parue en 2017 dans The Lancet, des chercheurs de l'Imperial College de Londres estimaient d’ailleurs que plusieurs rapports sur les effets secondaires des statines semblaient avoir convaincu les gens de les ressentir eux-mêmes.