Homéopathie : quand les médecins s'entredéchirent

Une soixantaine de médecins signataires d'une tribune contre les médecines alternatives, publiée dans Le Figaro, sont poursuivis devant le Conseil de l’Ordre par des confrères homéopathes.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le October 10, 2018 , mis à jour le October 11, 2018

Médecine alternative efficace ou placebo en tubes ? Le débat dure depuis 200 ans… et il n’est pas prêt de s’arrêter. En mars dernier, 124 médecins signaient une tribune dans le Figaro. Selon eux, « l’homéopathie n’est en rien scientifique. » Le Dr Mathias Wargon, médecin urgentiste et signataire de la tribune, explique qu’il n’y a pas de raison de rembourser l’homéopathie car elle n’a pas fait ses preuves, de la même façon qu’il n’y a pas de raison de rembourser les médicaments dont on sait qu’ils ne sont pas efficaces.

A cause de cette tribune, le Dr Wargon ainsi qu’une soixantaine d’autres médecins signataires du texte, sont poursuivis devant l’Ordre des médecins par le Syndicat des homéopathes. Motif : non-respect du code de déontologie. En théorie, ils risquent jusqu’à l’interdiction d’exercer mais pour leur avocat, l’accusation de « non-confraternité » ne tient pas.

Pour l’instant, aucun signataire de la tribune n’a été sanctionné par l’Ordre des médecins. Mais la bataille judiciaire ne fait que commencer. Partisans et opposants de l’homéopathie attendent avec impatience l’avis de la Haute Autorité de Santé (HAS). D’ici février, elle doit se prononcer sur le maintien ou non du remboursement de l’homéopathie.

Sponsorisé par Ligatus