Homéopathie : les conséquences pratiques du déremboursement

La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a tranché : l’homéopathie va être progressivement déremboursée, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de Santé qui avait conclu à l’"efficacité insuffisante" de ces produits pharmaceutiques. Le Dr Alice Descheneau, nous explique ce que cela va changer pour les consommateurs.

Par par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le July 11, 2019 , mis à jour le July 11, 2019

La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a suivi l’avis adopté par la commission de la transparence que lui a rendu, le 26 juin, la Haute Autorité de santé. La commission de la transparence a examiné près de trois cents études, ainsi que vingt-neuf contributions, plusieurs d’entre elles émanant de syndicats de médecins homéopathes ou de sociétés savantes et d’associations d’utilisateurs de l’homéopathie. Le taux de remboursement de l'homéopathie passera de 30 % à 15 % en 2020, puis à 0 % au 1er janvier 2021.

Plus d’homéopathie dans les pharmacies ?

Les traitements homéopathiques remboursés vont être délistés, c’est-à-dire sortis de la liste des médicaments sous convention tarifaire avec l’assurance maladie, qui fixe le prix des médicaments. Cela ne signifie pas qu’ils perdent leur AMM : autorisation de mise sur le marché. Ils deviennent une médication officinale, accessible avec ou sans ordonnance, simplement non remboursée par la sécu.  

Une augmentation du prix de l'homéopathie ? 

Concrètement, aujourd'hui, une boite de médicament homéopathique remboursée et vendue 12,35€ comprend, le prix de vente de l’industrie 10€ ici, la TVA à 2,1% 0,21 € et la marge fixée du pharmacien à 21,4% donc 2,14€. Etant remboursée à 30% par la SS, le patient payait de sa poche 8,65€.  

Avec le déremboursement le calcul change. Le prix de base fixé par l’industriel risque d’augmenter de 39%. C’est effectivement l’augmentation enregistrée dans la majorité des cas selon les études de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques). Si on applique cette règle à ce médicament, le prix de base passe donc de 10 à 13,9€. La TVA, elle, va passer de 2,1 à 10%. On ajoute donc 1,39€. On obtient 15,29€, auxquels il faudra ajouter la marge du pharmacien, maintenant libre.
Si elle est au moins équivalente à la précédente on arrive à 18,26€ comparé au 12,35 de départ, mais cela peut être aussi plus. 

Le remboursement par la mutuelle santé  

Il est probable que certaines complémentaires (mutuelles, assurances…) proposeront de prendre en charge le remboursement de l'homéopathie dans les forfaits de leurs adhérents, comme certaines le font pour des consultations d’ostéopathie, de psychologie, etc... Mais l’homéopathie étant classifiée comme une "médecine douce", elle n’est cependant pas prise en charge par toutes les complémentaires santé.

Il est courant pour certaines mutuelles santé de proposer une garantie optionnelle pour la prise en charge de l’homéopathie, parfois appelée garantie médecines douces ou option bien-être. Contrairement aux autres médecines douces, elle ne prend pas la forme d’un forfait annuel mais est incluse dans le remboursement des soins de ville comme les autres médicaments.

Chaque mutuelle propose des prestations qui diffèrent du tout au tout, à la fois en matière de couverture mais également de tarif. Comparer les devis de mutuelles santé s’avère ainsi une nécessité pour s’assurer de trouver une couverture santé qui la rembourse bien.

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus