Scott Doolan, paraplégique, se lance à la conquête de l'Everest

Un Australien de 28 ans s’est donné pour objectif de devenir la première personne paraplégique à grimper l’Everest, aidé d'un ami proche.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le March 16, 2018 , mis à jour le March 16, 2018

C’est le grand jour pour Scott Doolan, qui débute ce vendredi 16 mars l’ascension du versant sud de l’Everest. Par cette voie, le sommet, qui gravite à 5 364 mètres d'altitude, est uniquement accessible à pied ou en hélicoptère. Scott, en fauteuil depuis l’âge de 17 ans, a décidé de rejoindre le camp de base de la montagne en s’aidant essentiellement de ses mains. Un fauteuil muni de roues tout-terrain lui a été fabriqué spécialement pour l’occasion.

"Je vais descendre de mon fauteuil et utiliser mes mains"

Le jeune homme précise qu’un ami l’assistera dans son périple en lui portant les jambes quand il en aura besoin. "Je ne sais pas du tout comment ça va être. Il va bien sûr y avoir des passages que je ne pourrai pas emprunter en fauteuil roulant. Je vais donc en descendre et utiliser mes mains. Ce sera probablement la partie la plus difficile", explique Scott, qui "espère qu’il ne va pas avoir le mal des montagnes".

Pour se préparer à ce trek, l’Australien a pratiqué des exercices cardiovasculaires et musculaires pendant huit mois. Puis il s’est rendu sur les sentiers des Montagnes Bleues australiennes, où il a porté masque limitant l'apport d'oxygène, afin de se rapprocher le plus possible des conditions extrêmes de l'Himalaya. Le voyage est estimé à 70 000 dollars australiens, soit 44 000 euros, dont 9 500 euros pour le fauteuil de Scott. Pour couvrir ces frais, la société de Matt encourage les internautes à acheter des vêtements de sport sur sa boutique en ligne.

 

Il suffirait que 700 internautes achètent chacun un vêtement à 100 dollars australiens pour couvrir entièrement les frais du voyage de Scott.

Paraplégique après un accident de moto

Il y a environ dix ans, Scott est devenu paraplégique après une fracture de la colonne vertébrale provoquée par un accident de moto. Ce n’est que plusieurs années plus tard qu’il a pu reprendre la gym. L’idée de gravir l’Everest lui est venue lors de sa rencontre avec son ami Matt Laycok, créateur de vêtements très investi dans la sensibilisation au handicap. Car c’est Matt qui a émis l’idée de gravir l’Everest avec Scott. Aussi ont-ils décidé, tous les deux, d’atteindre le camp de base de cette montagne par leurs propres moyens.

Chaque année, près de 5 000 personnes se lancent dans ce trek, qui démarre au village de Lukla, situé à 140 km à l'est de Katmandou, et dure entre huit et dix jours. Pour Scott et Matt néanmoins, ce temps sera certainement doublé. Avant de pouvoir rejoindre le camp de base, ils devront longer une ancienne route de commerce, traverser des ponts suspendus au-dessus du fleuve de la vallée de Khumjung et escalader de nombreux rochers. Durant cette traversée, où l’oxygène se fait rare, de nombreux grimpeurs sont sujets au mal des montagnes, des maux de tête et des nausées. Mais "on peut faire n'importe quoi si on le veut vraiment", estime Scott. Qui conclut : "Votre imagination est votre seule limite."

Sponsorisé par Ligatus