Handicap : trouver l’amour sur Internet

Le principe et les attentes sont les mêmes que pour les sites de rencontres classiques. Seuls les pseudos sur les profils changent un peu. Ils se font appeler "Autonome", "Para18", "Moimeme50", "Esperanza"... Et espèrent faire de belles rencontres, amoureuses ou amicales, grâce à des sites spécialisés pour personnes handicapées.

Par Eloïse Malet

Rédigé le November 25, 2011 , mis à jour le March 30, 2015

Sur les forums, nombreux sont les témoignages comme celui de cet homme, handicapé de naissance, " Chocolat92" : "Je connais et comprends la solitude de nombreux handicapés. Avoir une vie affective et sexuelle relève le plus souvent du miracle !" Alors la solution se trouve parfois du côté du Net.

Les affres de la séduction

"A l’approche des fêtes de fin d’année, les personnes en situation de handicap souffrent encore plus de leur solitude et redoutent de passer les fêtes seules", confie Anne-Marie Arzalier, conseillère relationnelle et matrimoniale de Handiclub, une association dédiée aux rencontres pour handicapés et valides. Pendant cette période, sa permanence téléphonique tourne à plein régime. "Des personnes handicapées me contactent car elles ont la volonté d’avoir une relation amoureuse mais ne savent pas séduire l’autre, cela les angoisse. Le problème c’est que, souvent, elles étalent trop leur souffrance dès le premier contact. Elles ont été trop longtemps isolées ou n’ont jamais côtoyé dans leur adolescence des personnes du sexe opposé donc ne savent pas comment s’y prendre". Anne-Marie les conseille, leur apprend à mettre en avant des choses positives sur leur personnalité, au lieu d'évoquer seulement les aspects négatifs de leur vie.

Pour d’autres, la difficulté n’est pas de séduire, elle est purement d’ordre pratique. "Un adhérent non-voyant en fauteuil roulant m’a contacté, raconte Anne-Marie Arzalier, il vivait très mal son isolement. Cet homme avait beau être érudit, cultivé, très enjoué et habiter à Paris, près des Champs-Elysées, il était très isolé dans son appartement situé à mi-étage sans ascenseur. Complètement dépendant de son auxiliaire de vie, il ne sortait presque jamais de chez lui et ne rencontrait personne."

Désillusion sur les sites de rencontres classiques

Comme HandiClub, les sites de rencontres sur le créneau du handicap sont nombreux. Il en existe plus d’une dizaine : Handilove, HandiStory, HandicapeO, ProxiHandicap, HanDiscuter, HandiVox, Handicaperencontre, Nouvelles rencontres... Certains de ces sites privilégient une transparence totale sur le handicap. Dès les premiers clics, les membres affichent la couleur en précisant leur handicap. D'autres sites privilégient la discrétion. Sur Idylive, à la case handicap, les membres sont invités à cocher : avec, sans ou à découvrir.

Pour Benjamin Cadranel, co-fondateur du site Idylive, ingénieur de formation et bénévole à l’association Paralysés de France, l’idée de créer un site de rencontres spécialisé est née à la fin de l'année 2009, "on organisait une sortie par an - ciné, cirque ou boite de nuit - pour les adhérents des Paralysés de France et on s’est rendu compte que c’était la seule sortie pour eux, qu’ils étaient très demandeurs et que la plupart d’entre eux étaient célibataires".

Aujourd’hui, le site Idylive compte 15 000 membres dont 1 300 abonnés, avec 30 nouveaux inscrits par jour et une dizaine de nouveaux couples par mois à son actif. Certes il reste très loin derrière des sites plus généraux comme Meetic avec ses 1 500 nouveaux inscrits par jour et 10 000 nouveaux couples par mois. Mais c’est un marché qu’il ne faut pas négliger. "On est dans une niche qui peut potentiellement concerner 10 % de la population. Or plein de personnes handicapées sont dans un état de désillusion après avoir testé des sites de rencontres traditionnels et s’en être fait rejeter car on ne voulait pas les rencontrer une fois qu’elles avaient annoncé leur handicap. Avec notre site, on souhaite leur éviter cette déconvenue, préciseBenjamin Cadranel, en s’inscrivant ils savent que les personnes qu’ils rencontreront – handicapées ou valides – seront ouvertes à ce type de rencontres."

"Pour des personnes qui sont recluses chez elles, et qui ont du mal à affronter le regard des autres, les sites de rencontres sont un outil extraordinaire qui atténue la sensation de solitude et permet de tromper l’isolement, à condition de ne pas rester dans le virtuel !", met en garde Anne-Marie Arzalier de HandiClub, qui prône la rencontre au moins par téléphone pour les moins mobiles. "J'ai trouvé l'âme soeur !" exulte Fanny, jeune handicapée de 24 ans, sur le site Idylive. "L'amour et le handicap ne sont plus incompatibles."

En savoir plus :

Sponsorisé par Ligatus