La France va bientôt réaliser ses premières greffes d'utérus

L’hôpital Foch de Suresnes a reçu l’autorisation des autorités sanitaires en juin dernier. L’équipe médicale se dit prête à pratiquer une première greffe très rapidement.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 21, 2019 , mis à jour le March 21, 2019

Comment permettre à une femme sans utérus d’être enceinte ? Aujourd’hui, on compte une quinzaine d’enfants dans le monde nés d’une mère ayant reçu une greffe d'utérus. En France, deux équipes ont obtenu le feu vert des autorités sanitaires : une au CHU de Limoges et l’autre à l’hôpital Foch de Suresnes, en région parisienne. Mais aucune intervention n’a encore été réalisée.

À l'hôpital Foch, on se prépare. L’équipe du Pr Jean-Marc Ayoubi, gynécologue-obstétricien, sélectionne les patientes en attente et les femmes qui donneront leur utérus. « Il faut s’assurer que cet utérus est sain et qu’il y a une compatibilité entre la mère, ou la donneuse, et la receveuse », explique Pr Jean-Marc Ayoubi. Ces greffes seront réalisées à partir de donneuses vivantes, le plus souvent la mère, la sœur ou une amie très proche de la receveuse.