Coeur artificiel : l'entreprise française Carmat obtient la certification européenne

Le coeur artificiel Carmat va pouvoir être commercialisé au deuxième trimestre de 2021. Sept personnes doivent encore recevoir cette greffe pour terminer l’étude-pivot.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le January 6, 2021 , mis à jour le January 6, 2021

Un espoir pour les patients en attente d’une greffe de coeur : le coeur artificiel Carmat va bientôt pouvoir être commercialisé. Conçu par le professeur Alain Carpentier, cet appareil vient d’obtenir le marquage CE, indispensable pour la libre circulation dans l’Union Européenne.

Ce coeur ne vise pas à prolonger durablement la vie des malades : durant les essais cliniques, un seul patient a survécu plus de deux ans après son implantation. Il s’adresse donc aux patients en insuffisance cardiaque terminale en attente de greffe.

A lire aussi : Coeur artificiel : Carmat autorisé a reprendre ses essais

Des études à terminer

La commercialisation du coeur Carmat pourrait commencer avant même la fin de l’étude-pivot. Sept patients doivent encore le recevoir pour achever cette étude.

En octobre 2020, la société qui développe ce dispositif avait reçu le feu vert de l’ANSM pour reprendre les implantations en France. Carmat avait suspendu en octobre 2018 son essai clinique "pivot" en cours en Europe ainsi que sa production de prothèses en raison de données laissant apparaître des risques de dysfonctionnement de celles-ci.

Le coeur Carmat pourrait aussi accorder un délai supplémentaire à des patients en attente d’une greffe de coeur. Si 100 000 personnes ont besoin d’une greffe de coeur, seuls 500 en reçoivent une chaque année en France.