Vivre le deuil : un processus long et complexe

La mort est inéluctable. Et pour ceux qui restent, la perte d'un proche est une épreuve douloureuse que l'on a beaucoup de mal à accepter. Souvent plusieurs sentiments se mêlent : tristesse, colère, regrets, ou encore déni... Pour continuer à avancer malgré le chagrin, il faut faire son deuil. Un processus long et complexe.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le July 4, 2013 , mis à jour le October 31, 2018

Sommaire

Deuil : la formation du personnel funéraire

En France, on estime à 18.000 le nombre de personnes travaillant dans le secteur funéraire.

Ils sont au contact des familles endeuillées tous les jours. Conseiller funéraire, thanatopracteur, porteur... le personnel des pompes funèbres côtoie de près l'univers de la mort.

Pour les aider à gérer leurs émotions et à accompagner au mieux les familles endeuillées, ils bénéficient d'un cours de psychologie du deuil dans le cadre de leur formation.

Le deuil d'un enfant

Témoignage de Virginie

La perte d'un enfant est un événement traumatisant, considéré comme contre-nature. Virginie a 28 ans, elle a vécu cette épreuve.

Une famille face au deuil

Lorsqu'un décès survient dans une famille, les réactions de ses membres peuvent être très différentes. Chacun fait son deuil à sa façon et les enfants peuvent faire preuve d'une grande maturité.

Faire son deuil sans corps

Témoignage de Ghislain Wattrelos

Qu'elle survienne de manière naturelle ou suite à une maladie ou à un accident, la mort d'un proche est une épreuve marquante et difficile.

En 2014, le vol MH370 de la Malaysia Airlines disparaissait des radars avec à bord 298 passagers, dont les corps n'ont toujours pas été retrouvés. Parmi eux, l'épouse et deux des enfants de Ghislain Wattrelos. Il se confie sur la difficulté de ce deuil.

Deuil : les groupes de parole

À Vannes, l'association Echange et Partage deuil organise régulièrement des groupes de parole

La perte d'un enfant est souvent considérée comme l'une des pires expériences que la vie puisse nous réserver. Quel que soit l'âge de l'enfant ou les circonstances de sa mort - qu'il s'agisse d'un accident, d'un suicide ou des suites d'une maladie – le décès d'un enfant constitue un bouleversement violent pour la famille entière.

Pour aider et accompagner les parents endeuillés, il existe des groupes de parole dans lesquels ils peuvent exprimer librement leur souffrance et la partager avec d'autres.

Il existe plusieurs associations spécialisées dans le travail du deuil et notamment du deuil d'un enfant. Certaines proposent des groupes de parole.

Les démarches administratives après un décès

Les démarches à effectuer après un décès

Au choc et à l'épreuve que constitue la perte d'un proche s'ajoute un aspect souvent inattendu et fastidieux : les formalités administratives.

En cas de décès, l'entourage du défunt doit contacter un médecin afin qu'il délivre un certificat médical. Il faut ensuite faire une déclaration auprès de la mairie du lieu du décès dans les 24 heures, muni du certificat médical de décès ainsi que du livret de famille ou d'une pièce d'identité du défunt. Si le décès a lieu dans un hôpital ou une institution, toutes ces démarches sont effectuées gratuitement par l'établissement.

L'inhumation ou la crémation doit avoir lieu entre un et six jours ouvrables après le décès. Une dérogation peut être obtenue par l'entreprise de pompes funèbres. Si le décès a lieu au domicile de la personne, le corps peut y rester jusqu'au départ du convoi. La famille peut aussi choisir de le faire transporter dans une chambre funéraire dans les 48 heures suivant le décès. Au delà, ce transport ne pourra être effectué qu'après mise en cercueil.

Si le décès a lieu à l'hôpital, le corps peut rester dans la chambre mortuaire de l'établissement. Cette prestation peut être facturée au delà des trois premiers jours. Si elle le souhaite, la famille peut demander le transfert du corps dans les 48 heures au domicile ou dans une chambre funéraire privée. Le transport doit être assuré par une entreprise de pompes funèbres aux frais de la famille. Pour un décès en maison de retraite, le corps peut rester gratuitement sur place jusqu'aux obsèques.

Livres

  • Vivre le deuil au jour le jour
    Dr Christophe Fauré
    Ed. Albin Michel, juin 2012

  • Après le suicide d'un proche
    Vivre le deuil et se reconstruire
    Dr Christophe Fauré
    Ed. Albin Michel, février 2007

  • Hommes et femmes face au deuil
    Nadine Beauthéac
    Ed. Albin Michel, octobre 2008
  • Vivre après la mort de son enfant
    Josette Gril
    Ed. Albin Michel, mars 2007

Sponsorisé par Ligatus