Chirurgie de l'obésité : le parcours préopératoire trop souvent négligé

De nombreux candidats à une chirurgie bariatrique ne bénéficieraient pas d'une prise en charge préopératoire suffisante. Des manquements qui remettent en cause la réussite de cette chirurgie, selon la HAS.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le October 12, 2016 , mis à jour le October 13, 2016

Selon une enquête de la HAS publiée le 12 octobre, la chirurgie de l'obésité peut entraîner des complications lourdes et nécessite un suivi à vie. Pour toutes ces raisons, elle ne doit pas être proposée à tous les patients obèses. Pour s'assurer du bien-fondé et du succès de chaque opération, différentes étapes doivent être respectées en amont : bilan médical et psychologique, information du patient et décisions concertées entre plusieurs professionnels.

D'après les résultats de l'enquête menée en 2015 sur 172 établissements, seulement six patients opérés sur dix ont bénéficié à la fois d'un bilan de leurs comorbidités, d'un bilan endoscopique et d'une évaluation psychologique. Seules les opérations de quatre patients sur dix ont été décidées dans le cadre d'une concertation entre plusieurs professionnels et fait l'objet d'une communication au médecin traitant.

Les auteurs de l’étude observent que les résultats varient fortement entre les établissements de santé, soulignant des pratiques très différentes d’une structure à l’autre, et que les Centres spécialisés de l’obésité (CSO) et leurs partenaires participants ont en moyenne des résultats supérieurs aux autres établissements.

À partir de 2017, tous les établissements de santé français pratiquant des chirurgies bariatriques devront participer à la mesure de la qualité de leur prise en charge préopératoire. L'objectif est d'affiner la connaissance des pratiques sur tout le territoire et d'inciter tous les professionnels à s'évaluer et mettre en place des démarches d'amélioration conformes aux recommandations de bonnes pratiques.