Chirurgie de l'obésité, le jour d'après

La chirurgie de l'obésité, et plus particulièrement celle du by-pass, est présentée en ultime recours aux personnes ayant atteint un niveau critique d'obésité. Cette technique chirurgicale permet des pertes de poids spectaculaires, mais elle est bien souvent psychologiquement difficile à supporter par la suite pour les patients.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le June 15, 2012 , mis à jour le December 11, 2018

Sommaire

Qu'est-ce que la chirurgie de l'obésité ?

Marina Carrère d'Encausse et Fabien Doguet expliquent la chirurgie de l'obésité

Pose d'anneau gastrique, sleeve gastrectomie, by-pass... Le nombre d'interventions de chirurgie bariatrique, destinées aux personnes obèses pour perdre du poids, a triplé en à peine dix ans. La France est ainsi devenue le deuxième pays au monde à pratiquer ce type de chirurgies. Pourtant, cette solution est loin d'être un remède miracle. Le suivi pré et post-opératoire est primordial pour éviter les rechutes.

La chirurgie peut être envisagée quand l'obésité n'a pas pu être contrôlée médicalement. Il existe trois types de techniques chirurgicales différentes :

  • L'anneau gastrique consiste à placer un anneau en silicone ajustable autour de la portion supérieure de l'estomac pour en réduire le volume. Lorsque le réservoir supérieur est rempli, il se dilate, ce qui stimule le nerf vague. Ce dernier avertit le centre de la satiété située au niveau du cerveau. Résultat : la personne est rassasiée. Son organisme va alors puiser dans ses réserves et c'est ce qui va lui faire perdre du poids.
     
  • La sleeve gastrectomie consiste à retirer une grande partie de l'estomac pour former un tube. Elle consiste à retirer environ les deux tiers de l'estomac, dans le sens de la longueur. L’estomac est alors réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement dans l'intestin. L'appétit est aussi diminué.
     
  • Le by-pass est une technique qui consiste à réduire le volume de l'estomac mais aussi à modifier le circuit alimentaire. Les aliments ne passent plus par l'estomac et la partie supérieure du tube digestif, ils vont directement dans la partie moyenne de l'intestin grêle, ce qui permet de réduire l'ingestion des aliments par l'organisme.
     

La perte de poids, constatée dès les premières semaines qui suivent l'opération, est généralement maximale au bout de un an à un an et demi. Un changement qui n'est pas sans conséquence sur la vie du patient tant sur le plan physique que psychologique.

Après la chirurgie de l'obésité : le bilan physique et psychique

Perdre autant de kilos en si peu de temps n'est pas toujours facile à vivre pour le patient

Quand un patient demande une intervention chirurgicale pour traiter son obésité, il est pris en charge par une équipe médicale. Il a une première consultation avant l'intervention mais aussi après, à trois mois et à un an.

À chaque fois, un bilan complet en hospitalisation de jour est réalisé pour évaluer l'état physique et psychique du patient. Car perdre autant de kilos en si peu de temps n'est pas toujours facile à vivre.

Se réapproprier son corps après la chirurgie de l'obésité

La chirurgie de l'obésité permet des pertes de poids spectaculaires, mais elle est bien souvent psychologiquement difficile à supporter par la suite pour les patients...

Retrouver une silhouette harmonieuse après la chirurgie de l'obésité

Attention images de chirurgie ! Un body lift après la chirurgie de l'obésité

La perte de poids chez une personne obèse laisse des traces sur le corps. La peau est en excès, elle pend et gêne le patient. Une chirurgie réparatrice est alors nécessaire.

On peut remédier à ce problème en plusieurs opérations ou en une : c'est ce qu'on appelle un body lift. Une intervention impressionnante qui dure cinq heures.

Concernant les suites de l'opération, le patient ne pourra pas s'asseoir pendant quinze jours. Le body lift reste une opération délicate qui comporte des risques.

Anneau gastrique : des échecs fréquents

Très en vogue dans les années 90 et 2000, l'anneau gastrique a depuis montré ses limites.

Dans les années 1990, l'anneau gastrique est rapidement apparu comme la solution contre l'obésité. Les interventions se sont multipliées, mais rapidement cette technique a montré ses limites. Près de 50% des patients qui en ont bénéficié en France n'ont pas eu d'effet satisfaisant et se sont fait retirer leur anneau.

"Chaque obésité a probablement une intervention qui lui correspond, d'où l'intérêt d'un suivi ou d'un bilan initial pluridisciplinaire. Il faut réaliser un interrogatoire complet du patient pour savoir comment il s'alimente, comment il vit son obésité au quotidien, quels sont les efforts qu'il est prêt à fournir… Ensuite, on peut alors lui proposer une solution adaptée à sa situation", explique le Dr Sylvie Gueroult, chirurgien viscéral et digestif.

En cas d'échec avec l'anneau gastrique, le by-pass peut être proposé. Cette technique consiste à réduire le volume de l'estomac mais aussi à modifier le circuit alimentaire. Les aliments ne passent plus par l'estomac et la partie supérieure du tube digestif, ils vont directement dans la partie moyenne de l'intestin grêle, ce qui permet de réduire l'ingestion des aliments par l'organisme.

Toute chirurgie de l'obésité nécessite une grande rigueur du patient. Les patients doivent être suivis par un diététicien et doivent toute leur vie respecter une série de règles pour s'alimenter.

Le 30 mars 2016, la Haute autorité de santé (HAS) a souligné l'augmentation des chirurgies bariatriques chez les mineurs et rappelé que cette chirurgie chez les enfants doit être réservée au cas les plus sévères.