Ch@t : Pontages ou stents ?

Ch@t du 10 juin 2011 :
Avec les réponses du Pr. Jean-Philippe Metzger, chef du service de cardiologie à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière, du Pr. Matthias Kirsch, chirurgien cardiaque et du Dr Jean-Luc Banos, cardiologue interventionnel.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le June 10, 2011 , mis à jour le April 1, 2015

Sommaire

Les réponses du Pr. Jean-Philippe Metzger, chef du service de cardiologie à La Pitié-Salpêtrière

  •  Le pontage peut-il arriver pour un jeune ?

Il est rare que la maladie nécessitant un pontage intervienne avant 45 ans.

  • Mon père vient de subir un double pontage, on lui conseille d'aller à bois gibert (centre de réadaptation) est-ce bien nécessaire ?

Ce n'est pas indispensable mais souhaitable pour qu'il reprenne confiance en lui par un contrôle de l'effort physique qu'il est capable d'assurer.

  • Mon père avait des problèmes d'athérosclérose au niveau des artères iliaques et membres inférieurs et aussi au cœur. J'ai 52 ans, est-ce un facteur de risque à prendre en considération ? Que faire ?

Le fait d'avoir un père cardiaque est un facteur de risque et nécessite de s'assurer de l'absence d'hypertension de diabète et surtout de ne pas fumer.

  • Mon mari a eu un infarctus, a ses 28 ans, il y a 4 ans et a eu deux stents en urgence. Depuis tout va bien. Il y a des médecins qui disent on peut pas faire tout les sports, d'autres disent qu'on peut vivre comme les autres ? Qui a raison ?

Evitez les sports violents tels que le tennis. Privilégiez la natation et les sports non brutaux.

  • Ma mère a eu 1 coronarographie mardi, elle a une artère bouchée à 40% Pas de pose de stent  mais  un traitement anticoagulant. N'aurait-il pas mieux valu lui en poser un car elle est très fatiguée depuis 4 mois et âgée de 65 ans ?

On ne met de stent que si l'artère est bouchée à 60 % et plus.

  • En 1995, j'ai subi un triple pontage coronarien. Aujourd'hui, suite à un traitement de chimiothérapie, ma capacité ventriculaire gauche a diminué (51%). Après une coronarographie, il s'avère que le pontage mammaire est aujourd'hui occlu. Une autre intervention chirurgicale au niveau du cœur peut elle être envisagée ?

Oui mais à la condition d'utiliser des greffons veineux et non artériels.

  • Y a t il une étude ou recommandation scientifique par société savante à prendre une statine en prévention primaire à partir de 50 ans quand on a des antécédents familiaux d'athérosclérose avec angine de poitrine et artérite des membres inférieurs ?

Non une telle recommandation n'existe pas.

  • En combien de temps vais-je retrouver une activité normale après l’opération ?

6 mois.

  • Je suis déjà handicapé 80% ostéonécrose hanches (prothèses, épaules et pieds (cause plongée) et mes médecins ont confondu mon handicap avec des problèmes artériels que j'ai découverts moi même par le net... Je suis sous clopidogrel 20 mg et natfidrofuryl 200mg en attendant le RDV chirurgie pour mes 2 artères iliaques (sténose 50%). Puis-je espérer avoir ensuite une autonomie à la marche ?

Sûrement vous avez beaucoup de chance de retrouver l'autonomie après la chirurgie.

  • Mon fils de 5 mois va se faire opérer pour élargir une valve entre ventricule oreillette pour manque d'oxygénation. Il a une double transposition ventriculaire et gros vaisseaux, les oreillettes étant à la bonne place. Est-ce que c'est ce que l'on vient de voir dans le reportage ? Le cardiologue m'a parlé de ballon.

Ces techniques là se font aujourd'hui.

  • Ma mère a eu des stents en 2005 suite à des brûlures dans la poitrine, un traitement à vie, elle  est de plus suivie par cardiologue  avec des prises de sang. Son médecin lui dit que les stents peuvent ne pas tenir et qu'après, on ne peut pas en remettre. Est-ce vrai ? Ça lui fait peur. On lui a mis à 65 ans et elle en a 71.

Une nouvelle coronographie peut permettre de savoir si les stents fonctionnent bien.

  • Expliquez moi l'avantage du nouveau Prasugrel® rapport à Plavix®. Doit-on prendre de l'aspirine avec ?

Il y a une étude qui montre que le Efient® serait encore plus efficace que le Plavix® sans faire saigner davantage mais il faut avoir moins de 75 ans et ne pas avoir fait d'accident vasculaire cérébral.

  • Les anticholesterol ça prévient les infarctus ?

Oui cela diminue le risque d'infarctus.

  • J'ai eu trois pontages et trois stents dont deux sur les pontages qui date de 1997. J'ai ces problèmes malgré le fait que je n'ai pas de cholestérol et que j'ai arrêté de fumer depuis plus de trente ans. Je suis sous cardégic® 160mg. Y a t-il un risque d'ulcère à l'estomac car j'en ai déjà eu un et l'aspirine est-elle un risque supplémentaire compte-tenu que j'ai une petite insuffisance rénale ?

Oui il y a un risque d'ulcère à l'estomac avec l'aspirine en continue et il faut prendre un protecteur gastrique et remplacer l'aspirine par du Plavix®.

  • Y a t-il un risque de blesser une artère coronaire pendant la coronarographie et faire un infarctus ?

Oui, mais c'est très rare.

  • Mon arrière grand-père, mon grand-père et mon père ont des problèmes cardiaques, à quel âge dois-je me faire suivre par un cardiologue ?

A partir de 45 ans.

  • Est-il vrai que la plaque d'athérome est due essentiellement au tabac ?

Non, mais le tabac favorise la constitution d'un caillot sur une plaque d'athérome.

  • La coronarographie avait été prescrite parce que ma mère a une toux chronique depuis plus 6 mois, après d'autres investigations. Elle doit à nouveau faire un ECG.  La toux est-elle symptomatique de problèmes cardiaques ?

Regardez si elle n'a pas dans son traitement un médicament appelé IEC qui fait tousser et qui est donné dans l'hypertension.

  • La prise prolongée d'aspirine peut-elle engendrer des effets secondaires comme une diminution de l'audition ? Si oui cela est-il courant ? Quelle est la dose d'aspirine à prendre après la pose d'un stent ?

Pas de problème d'audition après l'aspirine. Après un stent, 75 mg d'aspirine suffisent.

  •  Avec un traitement pour le coeur, des stents mis en place en 2005 et en cas de mal de tête, que peut-on prendre comme médicament ? Aspegic®, Doliprane® ?

Vous pouvez prendre du Doliprane® sans problème.

Oui, mais pas majeur.

  • Notre père est mort suite à un infarctus et nous sommes 7 enfants. Doit-on faire des tests cardiaques tous les ans ?

À partir de 40 ans, faites un test d'effort et une prise de sang pour le dosage du cholestérol.

  • Mon mari ayant eu un IDM à 28 ans dois-je avoir peur pour mon fils ? A partir de quel âge le faire suivre ?

À l'âge où son père a eu ce problème.

  • J'ai 42 ans et j'ai des douleurs dans la poitrine depuis 3 ans lorsque je fais des efforts. Cette douleur n'apparait pas forcément lorsque je fais cet effort (marche, natation). J'ai fait 2 tests d'effort, une scintigraphie myocardique, 2 électrocardiogrammes, 2 échographies, prises de sang : tout est normal. La douleur peut elle quand même être d'origine cardiaque ?

Si la scintigraphie myocardique est normale, c'est très rassurant. Parfois les spasmes coronaires peuvent donner des douleurs en dehors de la marche.

  • J'ai 41 et j'avais la maladie de Bouveret que l'on a soignée il n'y a pas longtemps. J'ai passé une épreuve d'effort et étant donnés les résultats, mon cardiologue veut que je passe une scintigraphie myocardique, cela correspond à quoi ?

On injecte un isotope au moment du sommet d'un effort, si il y a une anomalie de la vascularisation la scintigraphie montre un trou sur la carte du cœur. Cela donne donc une notion topographique du problème.

  • Faut-il prendre 75 mg d'aspirine à vie après la pose d'un stent ?

Oui.

Pas avant un mois.

  • Suite à un infarctus il y a 3 ans, à 53 ans, j'ai eu la pose de stents (1 actif + 1 nu). Le traitement, que je dois prendre à vie, comporte un betabloquant (Temerit®). Je n'ai jamais eu auparavant de problème de tension ou du rythme cardiaque et je trouve ce médicament très handicapant. Pourquoi cette prescription et quel est le risque si je le supprime ?

Il faut prendre un betabloquant tel que le Sectral® qui est moins handicapant que le Temerit®.

  • Que pensez vous des chirurgiens (pontages) qui critiquent les angioplasticiens (stent) : C'est facile et lucratif de poser des stents à tout va mais demain quelles conséquences pour le patient ?

Les deux techniques sont complémentaires et peuvent être utilisées de façon séquentielle chez la même personne.

  • Qu'est-ce qu'un spasme coronaire, peut-on faire quelque chose ?

Il s'agit d'une contraction de l'artère sur elle-même. On donne un médicament qui bloque le spasme ou le prévient (trinitrine ou calcium bloqueur).

  • Un scanner des coronaires suffit-il pour juger de l'état des coronaires ?

Non, mais quand il dit qu'il n'y a rien, habituellement c'est qu'il n'y a rien. Quand il dit qu'il y a quelque chose, ce n'est pas toujours vrai.

  • Peut-on envisager dans un avenir proche des pontages  en matériel artificiel ?

Non.

  • J'ai reçu 2 stents ce 3 avril. Depuis, je ressens une gène au niveau de la poitrine comme si je sentais un corps étranger. Tout le reste est OK. Qu'en pensez-vous ?

C'est probablement que toutes les lésions n'ont pas été corrigées. Refaites un test d'effort.

  • Peut-on effectuer un pontage sur un patient diabétique ?

Oui, c'est même la thérapeutique de choix.

  • Mon beau-père 72 ans, quadruple pontage il y a une dizaine d'années, vient de découvrir qu'il a  du diabète, est-ce dangereux pour le coeur ?

Oui bien sûr. Le diabète doit être bien contrôlé.

  • Mon père souffre d'angine de poitrine depuis plusieurs années et son médecin lui confirme qu'il a une insuffisance cardiaque. Est ce que c'est trop tard pour un stent  ?

Non, c'est la coronarographie qui indiquera la nécessité du stent.

  • Mon mari à des stents, le premier en 2008 et le second en 2010 au même endroit (en 2008 il a fait un infarctus). J'ai 3 garçons pensez-vous qu'ils devraient voir un cardiologue ? 36 ans, 34 ans et 24 ans ? Mon mari à aussi le syndrome de Brugada.

Oui vos fils doivent consulter et surtout s'abstenir de fumer.

  • J'ai un stent actif depuis 2008 et je suis sous  Procoralan®, Aspégic®, Crestor® et Coversyl®. Le Procoralan® est-il prescrit à vie, à quoi sert-il, est-il dangereux et inscrit dans les médicaments à surveiller ?

Le Procoralan® ralentit les battements du coeur, il n'est pas indispensable à vie.

  • L'alcool induit-il un durcissement des coronaires ?

L'alcool n'a pas d'impact sur les coronaires à la différence du tabac.

  • Bravo à la technique, aux ingénieurs et aux médecins. J'ai 83 ans, 4 pontages en 1982 (donc 29 ans) 7 lésions de sténose : 3 à 100 %,1 à 90 %,1 à 40 % 2 à 0 %. 2 stents, 3 dilatations. Un conseil ?

Continuez vos médicaments et en particulier l'aspirine et les statines.

  • Une fibrillation auriculaire peut elle entrainer un infactus ?

Non.

  • Mon père a repris son activité de moniteur auto-école après un infarctus (il y a 6 mois). Il a 65 ans et je voudrais connaître son espérance de vie (test d'effort et examens complémentaires normaux).

Cela dépend de la valeur de la fraction d'éjection à l'échographie : espérance de vie satisfaisante au dessus de 50 %.

  • La Flecaïne® est-elle un médicament dangereux ?

Oui, elle nécessite de surveiller la fonction rénale et régulièrement l'électrocardiogramme mais c'est un médicament très efficace dans les troubles du rythme du coeur.

  • Mon petit ami a fait 3 pontages à l'âge de 30 ans (ça fait 4 mois). Ils ont découvert qu'il a une hypercholestérolémie familiale. Je veux savoir si cela présente un danger dans l'avenir et quelles sont ses chances d'avoir une vie normale ?

Il faut être suivi par des médecins qui s'occupent des anomalies du cholestérol et pas par un simple cardiologue.

  • Ma grand-mère qui est réactive à la trinitrine hésite à se faire poser un stent. Son généraliste tarde à l'envoyer vers le cardiologue. On ne comprend pas pourquoi. Y a t-il urgence à consulter un cardiologue si la trinitrine est efficace après une douleur thoracique durant la marche ?

On peut mettre un stent à de très vieilles dames et améliorer leur situation.

  • J'ai fait un infarctus il y a 5 ans et ma fraction d'éjection est à 43 %. Quelle est mon espérance de vie ?

Bonne mais il faudrait savoir combien d'artères coronaires sont touchées.

  • Quelles sont les conséquences d'une fraction d'éjection à 35 % . L'espérance de vie ? Peut-on continuer à travailler dans ces conditions ?

Une certaine réduction de l'espérance de vie. Le travail manuel est contre-indiqué.

  • Qu'est-ce que le lit distal ? Qu'est-ce qu'une image construite ?

C'est la partie de l'artère située sous un rétrécissement. L'image construite est une image qui ne correspond pas à une maladie.

  • La fraction d'éjection normale est de combien ?

65 %

  • Peut-on poser un stent sur le tronc commun+sténose de l'inter ventriculaire antérieure proximale ?

Oui bien sûr.

  • Qu'est-ce que la fraction d'éjection ?

C'est la proportion d'évacuation de sang du cœur qui se vide des 2/3 alors que la vessie se vide de 100 %.

  • Combien de stents peut-on recevoir, j'ai actuellement 7 stents nus et 3 actifs + 2 pontages dont 1 inopérant.

Il n'y a pas de chiffre seuil.

  • Deux stents bio actifs depuis 1 mois et 6 médicaments à vie : Crestor®, Plavix®, Triatec®, Cardensiel®, Inexium® et Cardegic®. J'ai 58 ans, quels peuvent-être les effets secondaires à long terme, je prends également des sulfamides pour une RCH.

Surveillez les effets musculaires du Crestor® et la créatinine sous Triatec®.

  • Le Plavix® n'a pas apporté un plus par rapport à l'Aspegic®. Pourquoi ajouter Plavix® ?

L'association Plavix/Aspégic est nécessaire un an après certains stents.

  • Opéré en début d'année d'un triple pontage coronarien, combien de temps persistent les douleurs musculaires consécutives à l'ouverture du thorax ?

Les douleurs thoraciques cèdent entre 6 mois et un an.

  • Quels sont les symptômes faisant penser que le pontage n'est plus perméable ? Et que faire ?

Une gêne à la marche surtout si ça monte.

  • Depuis que j'ai fait mon infarctus, on m'a dit qu'il fallait que je fasse attention à ma dentition. Est-ce vrai ?

Non il n'y a pas de raison particulière.

  • Est-ce que les stents actifs ou les médicaments pris à la suite d'un infarctus ont un effet sur la fertilité ?

Non.

Les vrais anticoagulants sont supérieurs au Cardegic®, surtout après 75 ans.

  • Que faire si l'on ne supporte plus Tahor®, Crestor® ?

Arrêter les statines mais avec une petite perte de chance.

Non.

  • La pose d'un stent à la coronaire et à l'aorte sont des opérations identiques ?

Non.

  • Après avoir faire un test d'effort concluant, peut-on pratiquer la plongée sous-marine après la pose d'un stent ?

Théoriquement oui, mais moi je ne le ferais pas car on peut toujours avoir un malaise sous l'eau aux conséquences bien imaginables.

  • Ma mère a des 4 stents, souffre d'une arythmie sévère, etc. Ses dents s'abiment toutes les unes après les autres et le dentiste est obligé de les extraire. Y a-t-il un rapport avec son cœur ou avec tous les médicaments qu'elle prend par jour?

Les gencives peuvent être abimées par certains médicaments de l'hypertension comme les calcium bloqueurs.

  • Doit-on faire un bilan de ses artères et veines à 59 ans et par quels examens ? Et qui doit les prescrire ?

Le médecin traitant prescrit "exploration d'une anomalie lipidique".

  • Avec des antécédents familiaux de thrombose et coagulation rapide, serait-il judicieux pour moi de prendre des anticoagulants ?

Non mais consultez un médecin spécialiste de la thrombose (service Drouet, hôpital Lariboisière à Paris)

  • Différence entre endoprothèse et stent ?

C'est pareil.

  • Y a-t-il corrélation entre les statines, douleurs dorsales et une insuffisance en vitamine D ?

Non.

  • Après la pose de stents, on m'a prescrit du Tahor® 40 et j'ai eu des douleurs musculaires puis Pravastatine® 20 puis 10. J'ai actuellement : 1.2g/l avec 0.56LDL et 0.47 HDL. Puis-je arrêter 10 mois après la pose des stents ?

Si vous arrêtez les statines, vous enregistrez une perte de chance pour la suite de la maladie.

  • Perte de chance, cela veut-dire quoi ?

La perte de chance veut dire que vous aurez plus de risque d'avoir des problèmes cardiaques.

Évidemment.

  • Peut-ont donner les anti-agrégants sans problème aux personne âgées ?

Oui.

  • Neuf ans après un quadruple pontage, est-il normal d'avoir toujours des douleurs thoraciques pas seulement à la marche mais aussi au toucher ?

Les douleurs au toucher ne sont pas cardiaques.

  • Faut-il obligatoirement cesser de fumer après la pose d'un stent au niveau de l'aorte ?

Oui bien sûr.

  • Mon mari a 64 ans, il a subi un quadruple pontage (mammaire) en 2005 par l'équipe de la Salpêtrière, une équipe formidable. Depuis sous Kardégic® 160, Sectral®, Triatec®, Tahor® et test d'effort annuel. Quelle est la durée de vie de ses pontages, y a-t-il des contrôles complémentaires à faire ?

Les pontages artériels (mammaire) durent indéfiniment.

  • J'ai mal dans les jambes et j'ai les artères qui se bouchent. Quel moyen je peux avoir pour y remédier ?

Faire une artériographie et voir si on ne peut pas vous opérer.

 
       
       













    

Les réponses du Pr. Matthias Kirsch, chirurgien cardiaque

  • Triple ponté en 2003 quelle est la durée de vie pour mes pontages ?

La perméabilité moyenne à 10 ans des pontages réalisé avec l'artère mammaire interne est de 90% et celle pour les greffons par veine saphène de 60%.       

  • Ma mère âgée de 77 ans a eu un infarctus il y a 5 ans avec pose d'un stent. Elle est très fatiguée, a eu une 2e coronarographie en mai 2011, pas de stent posé. On lui a fait une échographie de stress et un doppler des TSA (troncs supra-aortiques).  On lui a dit qu'elle avait les coronaires malades. Qu est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que la maladie coronaire à continué d'évoluer et que certaines artères coronaires présentent des rétrécissements. En fonction de ces atteintes (territoires, importance) trois option thérapeutiques sont à discuter : traitement médical ou reperfusion par voie percutanée (stents) ou par pontages.

  • Vous indiquez une perméabilité limitée, pour les pontages (j'ai entendu un certain pourcentage à 10 ans) : mais que se passe-t-il ensuite ? (J'ai eu un triple pontage en 2002).

Effectivement, la perméabilité moyenne des artères mammaires est de 90 % et celle des veines saphènes de 60 % à 10 ans. Toutefois, la perte d'un pontage n'est pas obligatoirement accompagné de symptômes car elle se fait habituellement de manière très progressive et il se développe une circulation collatérale. Si toutefois des symptômes apparaissent, plusieurs options sont à discuter : intensifier le traitement médical, procéder à une dilatation percutané avec mise ne place de stents ou dans certains cas rare, on peut être amené à proposer une  réintervention.

  • J'ai bénéficié de 3 pontages en 77 (31 ans), 2 pontages en 86 et 2 pontages en 2000, depuis, 5 ou 6 sents, etc.,  diabète, cholestérol, stress, et je tiens le coup, j'ai 65 ans, bravo la médecine !

Bravo et bon courage

  • Est-ce très fréquent une dépression après pontage ? J'ai 36 ans et subi un triple pontage le 3 mai dernier et là je n'ai plus goût à rien.

Un syndrome dépressif est effectivement une complication connue mais très certainement sous-estimée en post-opératoire de pontage. Toutefois, avec un traitement adéquat, et la reprise progressive d'une activité normale, ce syndrome disparaît.

La chirurgie des anévrismes de l'aorte thoracique dépend essentiellement de sa localisation. Si il atteint l'aorte ascendante ou la crosse de l'aorte, une remplacement par prothèse sous circulation extracorporelle s'impose. Si la localisation est au niveau de l'aorte thoracique descendante, un traitement par voie endovasculaire avec mise en place d'une endoprothèse est envisageable.

  • Mon papa a subi un quadruple pontage en 2009, est-il vrai que la durée de vie des pontages sont de 10 ans ?

Non. A dix ans, 90 % des pontages mammaires sont perméables et 60 % des pontages en veine sont perméables. Ainsi la durabilité est bien au dessus de 10 ans !

  • Quels sont les risques pour une personne qui a subit un quadruple pontage et qui a regrossi +10/15 kilos environ et qui ne fait pas attention à faire du sport et qui fait des efforts ?

Le surpoids (souvent associé à hypercholesterolémie et diabète sont des facteurs de risque de maladie coronaire. Si après une pontage les facteurs de risque ne sont pas contrôlés, la maladie coronaire va continuer à évoluer et aboutir à des rétrécissement des artères coronaire et/ou des pontages réalisés. La correction des facteurs de risques et primordiale!!

  • Un quadruple pontage en 96  plus un stent dans un pontage mammaire en 2006, j'ai entendu dire que des vaisseaux pouvaient se former et aider ainsi les coronaires malades ?

Effectivement, lors de rétrécissement progressif des artères coronaires une circulation collatérale artérielle se développe et peut contribuer à la perfusion du muscle cardiaque.

  • Peut-on faire un pontage avec une artère qui vient d'une tierce personne ?

Non. Seuls les greffons artériels ou veineux du patient lui-même sont utilisables. Les tentatives d'utiliser une prothèse synthétique se sont également soldés par des échecs.

  • Dans un triple pontage, pourquoi utiliser la veine saphène alors qu'une troisième petite artère pourrait compléter les 2 artères mammaires ?

En plus des artères mammaires, il est effectivement possible d'utiliser d'autres artères ( artères radiale, artère gastro-épiploique). Toutefois, la supériorité de ces greffons n'a pas été démontré au long cours.

  • Est-ce que les stents, on peut les enlever ?

Non, même en cas d'intervention chirurgicale les stents ne peuvent pas être retirés car incrustés dans la paroi artérielle.

  • "Date limite" des pontages et nouvelles pistes sur les tuyaux compatibles ?

A 10 ans, 90 % des artères mammaires et 60 % des veines saphènes sont perméables. Les prothèses synthétiques ne sont pas utilisées pour revasculariser les artères coronaires (calibre trop faible, risque d'occlusion trop important).

  • Afin de connaître parfaitement l'état des coronaires traitées par angioplastie durant les années qui vont suivre, n'y a-t-il pas plus performant et moins agressif que la coronarographie ?

A l'heure actuelle, la coronarographie reste l'examen de référence pour étudier l'anatomie des artères coronaires. Toutefois, le scanner coronaire progresse très rapidement et les images sont de plus en plus fiables.

  • Connaissez vous un patient qui a plus de 15 pontages ?

Non et ce n'est pas raisonnable.

  • Que fait-on lorsque les pontages arrivent en fin de vie ? On m'a dit, 10 ans en moyenne. Mon mari s'inquiète, il a eu un triple pontage en 1997.

A 10 ans, 90 % des artères mammaires sont perméables et 60 % des veines saphènes sont perméables. Si toutefois les pontages se bouchent, cela se fait le plus souvent très progressivement avec développement d'une circulation artérielle collatérale. Si le patient devient symptomatique, il est possible d'intensifier le traitement médical et éventuellement  de procéder à des dilatation avec mise en place de stents. Une réopération est possible, mais est seulement proposé en dernier recours.

  • Mon grand-père qui a subi un double pontage en 1978, et qui a aujourd'hui 88 ans, se porte très bien. Cela me laisse donc penser que le pontage est sûr, voir peut-être plus que le stent car nous commençons à avoir du recul. Qu'en pensez-vous ?

Effectivement, la survie à moyen et long terme après pontage est meilleure que après la mise en place de stents et la symptomatologie est mieux contrôlée.

  • Le Plavix® peut-il causer un AVC hémorragique ?

Le Plavix® étant un anti-agrégant plaquettaire, il peut effectivement favoriser la survenue de complication hémorragiques (neurologiques ou autres).

  • Peut-on poser des stents sur l'aorte ?

Oui, en cas de dilatation anévrysmale de l'aorte il est possible (dans certains cas) de proposer la mise en place d'endoprothèses.

  • Quels sont les bénéfices sur ces interventions ?                                                                               

Pontages coronaires : meilleure survie à moyen et long terme, moins de réintervention mais au prix d'un geste plus lourd au départ.

Stents : geste moins agressif mais plus de réintervention à distance, revascularisation souvent moins complète.

  • Mon père doit subir un mono-pontage marginal à la fin du mois. Qu'est-ce que cela veut-il dire ?

Cela veut dire que l'on va lui faire un seul pontage sur une artère de la paroie latérale du coeur (configuration peu habituelle...).

  • Le Lovenox® est-il plus puissant que Cardegic® ?

Ces deux médicaments ne font pas partie de la même classe thérapeutique Lovenox® = anticoagulant ; Cardegic® = antiagrégant plaquettaire.

  • Combien de temps après un pontage  peut-on retravailler ?

En moyenne, 2 mois.

  • Trois ans après prélèvement d'une veine saphène, je n'ai pas retrouvé la sensibilité de cette zone. Est-ce normal ?

Cela peut effectivement arriver. Il s'agit probablement d'une lésion d'un petit nerf à coté de la veine (nerf saphène interne) lors du prélèvement.

  • Neuf ans après un stent  et un quadruple pontage, j'ai fait un test à l'effort qui s'est révélé suspect. Est-ce que je dois refaire des examens ?

Il est raisonnable de faire un contrôle par angiographie.
















 

Les réponses du Dr Jean-Luc Banos, cardiologue interventionnel

  • Mon papa a subi un pontage en 1998. Il y a 10 jours, il a du se faire poser 2 stents sur une nouvelle artère. Quels sont les signes que le pontage arrive en fin de vie ?

Les signes sont souvent représentés par la réapparition d'une douleur thoracique de repos ou d'effort. Parfois ceci n'est détecté que lors des tests d'ischémie de suivi (test d'effort, échographie de stress scintingraphie).

  • Un infarctus, 2 stents il y a 12 ans, depuis des analyses de sang normales, des tests d'effort annuels normaux, pourquoi prendre Statine®, Aspegic® à vie ? Je maîtrise mon alimentation.

Ces 2 traitements ont prouvés en prévention secondaire (après infarctus ou angor) une nette diminution des récidives et limitent l'évolution de la maladie. De plus l'aspirine évite autant que faire se peut l'occlusion des stents toujours possible même à long terme (rare). Bravo pour votre hygiène de vie et surtout n'arrêtez pas votre traitement.

  • Quelle est la durée de vie pour une personne qui a subit un triple pontage coronarien à l'âge de 42 ans. Pontage réalisé avec artères mammaires.

Excellente à condition de bien poursuivre le traitement.

  • Trop grand fumeur et après dopler il y a 5 jours, l'angiologue m'envoie à Toulouse pour stent ou pontage au niveau des deux artères iliaques (difficultés à la marche), retrouverai-je ma vie normale ensuite pour marcher ?

Normalement vous serez grandement amélioré. Mais il faudra également changer vos habitudes de vie avec bien sûr, en priorité, l'arrêt du tabac, le contrôle du cholestérol, et autres facteurs de risques. Sinon la maladie continuera d'évoluer avec apparition d'autres lésions sur d'autres artères.

  • Peut-on traiter un infarctus uniquement par médicaments ou faut-il nécessairement un stent ou un pontage ?

Cela dépend du résultat de la coronarographie qui fait l'état des lieux de vos coronaires. En fonction du résultat bien sûr certains infarctus peuvent être traités uniquement avec des médicaments.

  • Quelle est la durée de prise recommandée de Plavix® après pose de  stent ? Quels critères surveiller ?

Cela dépend du type de maladie et du type de stent. Au décours d'un infarctus ou syndrome coronarien aigu la durée préconisée de l'association aspirine-Plavix® est de un an avec ou sans stent. Dans les cas d'angor stable cela dépend du type de stent. Arrêt du Plavix® au bout d'un mois si stent nu mais seulement au bout d'un an si stent actif (stent recouvert d'une substance médicamenteuse antiproliférative pour combattre la resténose).

  • Peut-on prescrire des statines à un sujet prédisposé à faire un IDM malgré un taux de cholestérolémie normal ?

Ceci n'est recommandé que chez le diabétique.

  • Mon mari (32 ans) a deux  stents depuis son IDM en 2007, depuis il a Plavix®, Aspegic®, Tenormine®, Vasten® et Omacor®. Il a peur d'être sur médicamenté en vieillissant. C'est vraiment nécessaire toute la vie ? Il ne fume plus, a un poids normal…

L'infarctus datant de 4 ans et s'il n'y a pas eu de récidive un des 2 anti-agrégants (aspegic ou Plavix®) pourrait peut être être arrêté. Mais seul votre cardiologue connaissant parfaitement votre dossier peut le décider.

  • Quel est l'avantage du Prasugel (Efient®) par rapport au Plavix® que je prends depuis 8 ans suite a 4  stents ?

Pour vous aucun puisque tout est parfait depuis 8 ans. Le Prasugrel s'utilise dans des cas très particuliers chez des patients à haut risque de thrombose (post infarctus immédiat, diabétique, etc.). Mais ce type de traitement au long cours peut entraîner un surcroit de saignements.

Bien entendu il n'y a aucun problème.

  • Plusieurs études retrouvent un risque de mortalité à trois ans plus élevé avec les  stents actifs (stent recouvert d'une substance médicamenteuse antiproliférative pour combattre la resténose) qu'avec les stents nus  (risque relatif augmenté de 18 %). Ce risque est dû en partie aux thromboses tardives de stent qui ont un risque de 0,6 % et qui se cumulent chaque année (1,8 % à trois ans) ? Est-ce vrai ?

On a effectivement cru cela. Mais d'autres études n'ont pas retrouvé cela. De nos jours les nouvelles générations de stents actifs ont un taux de thrombose aussi faible que les stents nus avec un risque de resténose bien moindre.

  • Les coronarographies actuelles se font par le poignet ?

Effectivement. Dans notre centre 80 % des coros se font par le poignet avec possibilité de sortir le jour même.

  • Peut-on ponter des pontages de coronaires ?

Oui cela se fait.

  • On ressort combien de temps après la pose d'un stent ?

En général si tout s'est bien passé, bref dans la majorité des cas, dès le lendemain.

  • Dans la mesure où un pontage coronarien est une déviation, que devient la partie courcircuitée de la coronaire ?

Souvent la partie initialement rétrécie se bouche, le pontage ayant pris sa fonction. Parfois cela reste rétréci sans évolution, parfois encore mais rarement on peut voir la sténose s'améliorer.

  • Combien faut-il observer de temps de repos après pose d'un stent pour retrouver une vie sportive normale ?

On conseille en général d'attendre au moins un mois afin que l'artère cicatrise. Mais le sport n'est à reprendre qu'après un test d'effort de contrôle.

  • Existe-t-il un moyen de contrôler l'état de stents actifs 2 ans après leur pose ?

Les test d'ischémie à savoir test d'effort, échographie de stress ou d'effort, ou encore scintigraphie suffisent pour le suivi des stents quel que soit leur type.

  • Quels sont les effets nocifs du Plavix® et Cardégic® avec un stent et pourquoi ce traitement à vie ?

Ils sont indispensables afin d'éviter les risques de thrombose de stent ou de récidive d'angor ou d'infarctus. Par contre cela augmente le risque de saignement notamment digestif.

  • Après la pose d'un stent, mon père hésitait à arrêter le tabac, expliquant que la raison principale de son problème cardiaque est héréditaire. Finalement, il a quand même arrêté le tabac. Le tabac est-il un facteur à risque chez tout le monde ou seulement chez certaines personnes ?

Le tabac est un facteur de risque pour tout le monde et pas que pour les maladies cardio-vasculaires.

  • Est-il possible de poser un stent sur les carotides ? Si non pourquoi ?

Oui cela se fait dans certaines indications.

  • Avec un traitement bien suivi et une bonne hygiène de vie, un stent peut-il provoquer un rebouchage d'artère dans le temps ?

Oui cela peut toujours arriver. Mais cela est rarissime et le rapport bénéfice/risque reste largement en faveur du stent.

En savoir plus

Mis à rude épreuve par notre mode de vie ou notre alimentation, notre coeur est à la merci de nombreux dangers dont le terrible infarctus. Mais désormais, de nouveaux traitements chirurgicaux permettent de réaliser ce qui était hier encore impensable. Depuis l'arrivée du stent (tube placé dans l'artère pour la maintenir ouverte), le pontage coronarien a été relégué au second plan. A tel point que cette technique chirurgicale lourde est aujourd'hui réservée aux patients plus âgés et en moins bonne santé. Mais une évaluation à long terme, comparant les bénéfices et les inconvénients de ces deux techniques, va à l'encontre des pratiques actuelles…

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Dans le forum :