Vincent Lambert : ses parents déposent un recours suspensif

Les avocats des parents de Vincent Lambert ont déposé le 17 avril un recours en urgence contre la décision du CHU de Reims d'arrêter les traitements de leur fils. Le recours sera examiné le 19 avril.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le April 18, 2018 , mis à jour le April 18, 2018

"Je vous confirme que nous avons déposé un recours devant le tribunal administratif [de Châlons-en-Champagne]", a déclaré à l'AFP Me Jean Paillot, l'un des avocats de Viviane et Pierre Lambert, parents de Vincent Lambert hospitalisé au CHU de Reims. Selon Me Paillot, ce recours en référé liberté (une procédure administrative d'urgence), possède un caractère "suspensif" qui empêche les médecins de mettre en œuvre l'arrêt des soins, initialement prévue ce 19 avril.

A lire aussi : Les dates clefs de l'affaire

L'arrêt des traitements, décidé par le Dr Vincent Sanchez à l'issue d'une procédure collégiale de cinq mois – la quatrième en cinq ans – consiste à stopper l'alimentation et l'hydratation artificielle du patient, placé sous sédation profonde et continue.

Dans ce recours, les parents de Vincent contestent "l'obstination déraisonnable" mis en avant par le Dr Sanchez dans sa décision, ainsi que la notion de "corps souffrant" réfutée avec "éléments médicaux à l'appui", a indiqué leur conseil.

Vincent Lambert, infirmier et père de famille, a été victime d'un accident de voiture en septembre 2008. Il n'avait pas laissé de directives anticipées écrites quant à sa fin de vie. Depuis cinq ans, date de la première procédure collégiale et de l'ouverture du front judiciaire, la famille Lambert se déchire sur son avenir.

 

avec AFP

Sponsorisé par Ligatus