Bien réagir face à un accident de la route

Comment réagir lorsqu'on est victime ou témoin d'un accident de la route ? Que peut-on faire et ne pas faire ? Comment signaler un accident ? Dans quels cas peut-on déplacer un blessé ?

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le November 6, 2013 , mis à jour le August 21, 2015

Sommaire

Accident de la route : les bons réflexes

Comment bien réagir face à un accident de la route ?

La plupart des accidents graves se produisent sur le réseau secondaire. L'intervention des services de secours professionnels y est souvent retardée et les témoins d'un accident sont donc le plus souvent les premiers à pouvoir réagir. Pour maximiser les chances de survie des victimes, il convient de signaler précisément le lieu et le contexte de l'accident. Comment s'y prendre ?

Si vous êtes le premier témoin d'un accident de la route, votre rôle est crucial. Allumez vos feux de détresse et ralentissez. Garez votre véhicule après le lieu de l'accident sur la bande d'arrêt d'urgence s'il y en a une et laissez vos feux allumés.

Enfilez ensuite votre gilet jaune, cela est obligatoire. Faites descendre tous les occupants du véhicule accidenté et mettez-les en sécurité sur le bas côté, derrière les barrières de sécurité. Balisez de part et d'autre à une distance de 150 mètres avec l'aide d'autres personnes.

Pour se faire voir, tous les moyens sont bons : lampe électrique ou encore linge blanc. En l'absence d'autres témoins, utilisez les triangles de pré-signalisation. Veillez à ce que personne ne fume sur les abords de l'accident pour éviter tout risque d'incendie. Si possible coupez le contact des véhicules accidentés et serrez le frein à main.

Alertez ensuite le Samu en composant le 15 ou les pompiers en appelant le 18, ou le 112, qui est le numéro d'appel d'urgence européen. Donnez tous les renseignements nécessaires et restez en ligne.

Sur les autoroutes ou voies rapides, utilisez de préférence une borne d'appel d'urgence. Elle indiquera automatiquement votre position aux services de secours.

Accident de la route : la prise en charge des victimes

Attention, certaines images peuvent être difficiles !

Lors d'un accident de la route, le Samu intervient très vite sur les lieux pour porter les premiers soins aux blessés. Leur mission : stabiliser les constantes vitales des personnes pour leur donner toutes les chances d'être sauvées.

Pour en savoir plus sur les bons gestes à adopter en cas d'accident de la route, vous pouvez consulter le site de la Croix-Rouge française.

Accident de la route : secourir un motocycliste accidenté

Faut-il retirer le casque d'un motocycliste accidenté ?

Faut-il retirer le casque d'un motocycliste accidenté ? Lors d'un accident de la route impliquant un motocycliste, il ne faut pas retirer le casque du motard mais ouvrir sa visière. Si le motard ne respire plus, pratiquez un massage cardiaque en appuyant au milieu de son thorax au rythme de 120 fois par minute (deux appuis par seconde) et ce jusqu'à l'arrivée des secours.

Lorsqu'un motocycliste est accidenté, il faut aller aux côtés de la victime pour vérifier si elle est consciente ou pas. Si la victime porte un casque intégral, vous pouvez remonter le tour pour vérifier sa respiration. Pour ce faire, placez une main sur le front et deux doigts sous le menton, basculez la tête en arrière et vérifiez en vous penchant si la victime respire. Si la victime respire, vous pouvez passer aux gestes supplémentaires.

Dégager les victimes d'un accident de la route

Dégager les victimes d'un accident de la route

Les seules situations où l'on doit déplacer ou dégager une victime sont :

  • si la victime est étendue au milieu de la route
  • si la victime est inconsciente dans une voiture qui commence à prendre feu.

Lorsqu'un accidenté de la route est effondré sur son volant dans son véhicule et a perdu connaissance, il risque de mourir étouffé par obstruction de ses voies respiratoires. Pour éviter cela, il est nécessaire de basculer prudemment sa tête en arrière, en la ramenant vers le dossier du siège (position neutre). Pour cela, il ne faut faire aucun mouvement latéral. Il faut maintenir la tête et le cou dans l'axe du tronc, une main placée sous le menton, l'autre sur l'os occipital. Souvent, ce geste est conseillé par le médecin régulateur du Samu dans l'attente de l'arrivée des secours.

En savoir plus : vos questions, nos réponses

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Ailleurs sur le web

Sponsorisé par Ligatus