Glaucome : pourquoi faut-il se faire dépister ?

La semaine mondiale du glaucome a lieu du 12 au 16 mars 2018. Des dépistages gratuits sont organisés dans plusieurs villes de France.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 13, 2018 , mis à jour le March 13, 2018

L’UNADEV (Union nationale des aveugles et déficients visuels) propose tout au long de l’année un dépistage gratuit avec son unité mobile qui sillonne la France : le bus du glaucome. Quatre examens y sont réalisés : une mesure de la tension intraoculaire, une mesure de l'épaisseur de cornée, une photo du fond de l'oeil, un examen du champ visuel. Ces examens sont totalement indolores.

Le glaucome touche un million de personnes en France, mais près de la moitié l'ignore, selon la Société française d'ophtalmologie. Il s'agit d'une maladie insidieuse qui peut évoluer pendant de longues années sans aucun symptôme.

Se faire dépister avant 40 ans

La cause du glaucome peut être génétique mais elle est souvent due à un excès de tension dans l'oeil, qui provoque une détérioration progressive du nerf optique. On ne le sent pas : se faire dépister à partir de 40 ans est donc fondamental.

Une fois que les premiers symptômes apparaissent, ils sont irréversibles car les traitements existants ne peuvent que freiner la progression de la maladie : "On ne sait pas faire repousser les fibres (NDLR : du nerf optique), on ne sait traiter que les facteurs de risque en essayant de maintenir la tension dans l'oeil aussi proche de la normale", explique le Pr André Brézin, ophtalmologiste à l'hôpital Cochin, à Paris (AP-HP).

Sponsorisé par Ligatus