Comment prévenir les risques du froid chez les seniors ?

Les grands froids vont et viennent, et il est indispensable d'en prévenir les conséquences qui peuvent être graves chez les personnes très âgées. Pourquoi le grand froid est-il plus dangereux à un âge avancé ? Le Pr Françoise Forette, médecin interniste gériatre, donnent ses conseils pour bien se protéger du froid.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le November 28, 2018 , mis à jour le November 29, 2018

Les maladies directement liées au froid, telles les gelures et surtout l'hypothermie, sont responsables de lésions graves, voire mortelles. La baisse de la température corporelle sous les 35 degrés porte atteinte à de nombreux systèmes et crée des lésions irréversibles. 

Les personnes âgées plus vulnérables face au grand froid

Les personnes très âgées ont une capacité à équilibrer et contrôler leur température corporelle réduite, et très souvent, elles ressentent moins le froid que les personnes plus jeunes. Les maladies chroniques et la consommation importante de médicaments rendent vulnérables au froid, ce qui peut aggraver et décompenser les maladies pré-existantes, en particulier cardiaques et respiratoires.

Les personnes fragiles dénutries sont aussi plus vulnérables. Le risque de déshydratation reste important, même en hiver chez les personnes buvant peu. Chez le sujet âgé, il existe une tendance à chauffer moins la maison pour économiser des frais de chauffage mais inversement, il ne faut pas sous-estimer le risque accru d'intoxication au monoxyde de carbone due au dysfonctionnement d'appareils de chauffage anciens et mal entretenus.

Enfin, le confinement à la maison, souvent indispensable, peut engendrer un isolement social dont on connaît la gravité chez les personnes seules.

Se protéger du froid : mode d'emploi

Les conseils de prévention :

  • Couvrez-vous chaudement, avec des vêtements confortables qui n'entravent pas les mouvements. Les nouvelles "fibres" mises au point pour le sport sont particulièrement appropriées. Les Canadiens recommandent plusieurs couches de vêtements et des gants. N'oubliez pas aussi de bien vous vêtir chaudement la nuit.
     
  • Chauffez correctement votre maison (entre 20 et 24°C) après avoir fait vérifier la sécurité de votre chauffage. Malgré le froid, aérez quotidiennement votre logement.
     
  • Buvez et nourrissez-vous : consommez des boissons chaudes, préparez-vous des repas légers et fréquents.
     
  • Pratiquez une activité physique à la maison, ne restez pas immobile toute la journée dans un fauteuil.
     
  • Sortez brièvement si les conditions météorologiques le permettent, et si possible soyez accompagné(e).
     
  • Consultez votre médecin traitant pour adapter la prise en charge des maladies chroniques et la prise de médicaments, en particulier les calmants. L'hiver peut entraîner un "coup de blues" qui peut être amélioré par la luminothérapie. Vérifiez que la vaccination grippale a bien été effectuée.
     

Si vous devez sortir et prendre la voiture :

  • Faites attention au risque de chutes sur un sol glissant ou verglacé.
     
  • En voiture, maîtrisez les dangers de la route : conduisez lentement, utilisez des pneus-neige si nécessaire, conservez des couvertures, de la nourriture et de l'eau en cas de panne et surtout évitez de vous aventurer sur les routes, si cela n'est pas strictement indispensable.
     

Pour les personnes vivant seules :

  • Conservez un lien et faites en sorte que les membres de votre famille, des amis, vos voisins, votre gardienne, des bénévoles vous rendent visite au moins une fois par jour. Si cela n'est pas possible, alertez les services sociaux pour qu'une visite quotidienne soit effectuée.
     
  • Une chute sur un sol froid peut entraîner une hypothermie majeure lorsque la personne ne peut se relever et qu'elle reste allongée par terre plusieurs heures, voire plus.
     

Comment déceler une hypothermie ?

En cas d'hypotherme, la peau est froide, les extrémités et les lèvres souvent bleues. On peut constater une confusion légère. La température corporelle est inférieure à 35 degrés. L'hypothermie est une urgence absolue. Le SAMU doit évacuer immédiatement la personne à l'hôpital.

Une vague de froid n'est pas anodine chez les personnes très âgées vulnérables. De simples précautions et une solidarité élémentaire si les personnes sont seules peuvent en maîtriser les dangers.

Sponsorisé par Ligatus