La remédiation cognitive, une thérapie innovante dans le traitement de la dépression

Les patients dépressifs se plaignent souvent du mauvais fonctionnement de leur mémoire. Durant la crise, le cerveau est très ralenti et il faut beaucoup d'efforts pour retrouver ses capacités cognitives, c'est-à-dire intellectuelles. Pour aider les malades, une nouvelle technique leur est proposée durant leur hospitalisation, il s'agit de la remédiation cognitive. Les résultats sont intéressants et une étude d'évaluation est en cours dans le service de psychiatrie adulte de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, en collaboration avec l'Institut du cerveau et de la moelle épinière.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le December 10, 2013 , mis à jour le August 26, 2015

En plus du traitement médical, les patients dépressifs peuvent se voir proposer une remédiation cognitive. La remédiation cognitive est une sorte de rééducation destinée à améliorer la mémoire du patient, son attention et son langage. Des fonctions souvent altérées par la maladie.

Concrètement, la remédiation cognitive se fait sous la forme d'exercices de logique et de mémoire sur un logiciel d'entraînement cérébral grand public. Même si le principe paraît simple, le choix des exercices est adapté aux difficultés des dépressifs. "Les patients déprimés ont généralement des problèmes dits de fonction exécutif", explique Séverine Hatif, neuropsychologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. "Cela signifie que ces patients ont des difficultés pour toutes les tâches très élaborées qui nécessitent la mise en place de stratégies, de planification, d'organisation. Et ce problème a une répercussion sur leurs performances de mémoire".

L'idée de proposer ces exercices vient des patients eux-mêmes et des observations qu'ont pu faire les soignants comme le confirme le Pr Philippe Fossati, psychiatre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière : "En hospitalisation, on s'est aperçu que les patients déprimés faisaient beaucoup de sudoku, de mots-fléchés, de mots croisés… En fait, ces patients avaient besoin de s'entraîner eux-mêmes. On s'est alors posé la question d'utiliser des outils standardisés de remédiation".

Les exercices comportent plusieurs niveaux et les patients peuvent parfois se trouver en situation d'échec. La mission du neuropsychologue est alors de rassurer son patient et de l'aider à trouver des stratégies. "Le patient augmente de niveau en fonction de ses performances, il prend conscience de ses capacités, de l'amélioration de ses performances… Du coup cela lui redonne confiance et le patient peut de nouveau s'engager dans des tâches quotidiennes", note Séverine Hatif, neuropsychologue.

La remédiation cognitive présente donc un réel intérêt pour les patients dépressifs. Un autre avantage de cette thérapie : les patients peuvent poursuivre leur remédiation cognitive par Internet.

En savoir plus sur la dépression :

Sponsorisé par Ligatus