Soin des plaies : les bons gestes

Il ne faut pas confondre plaie et hémorragie. Une hémorragie est un saignement actif, alors qu'une plaie est une lésion de la peau qui peut saigner ou pas. Une plaie est généralement provoquée par un traumatisme : coupure, éraflure, morsure ou encore une piqûre. Tout l'enjeu sera de distinguer une plaie simple d'une plaie grave avec des complications possibles.

Par Gérald Kierzek

Rédigé le November 5, 2012 , mis à jour le August 27, 2015


Chronique du Dr Gérald Kierzek, urgentiste, du 31 octobre 2012
 

  • Comment distingue-t-on une plaie grave ?

Dr Gérald Kierzek : "La gravité dépend de :

- la localisation (au cou, à l'œil ou à la face, au thorax, à l'abdomen) ;
- son aspect (plaie qui saigne, déchiquetée, plaies multiples et/ou étendues) ;
- son mécanisme (plaie par projectile, par outil, par morsure, par objet tranchant).

"A contrario, la plaie simple est une petite coupure superficielle ou éraflure saignant peu et non située à proximité d'un orifice naturel ou de l'œil."

  • Doit-on appeler les secours en cas de plaie grave ?

Dr Gérald Kierzek : "Oui, il faut appeler le 15. On recouvre d'un drap ou linge propre (voire stérile) et on met la victime dans la position où elle est la plus confortable : demi-assise pour une plaie du thorax ou position à plat dos, ainsi que cuisses et genoux fléchis pour relâcher les muscles de l'abdomen et diminuer la douleur.

"Si un corps étranger (couteau, outils, morceau de verre...) est inclus dans la plaie, il ne faut jamais le retirer car son retrait ou sa mobilisation peut aggraver la lésion et le saignement. Et on ne donne pas à boire !"

  • Doit-on suturer une plaie simple ?

Dr Gérald Kierzek : "Le but de la suture (avec du fil, de la colle ou encore des agrafes) est de rapprocher les berges de la plaie pour faciliter la cicatrisation. Tout dépend de la localisation et de la forme de la plaie. Par exemple, la colle est idéale (comme les sutures adhésives) pour les plans superficiels, plaie inférieure à 10 centimètres peu profonde, franche et linéaire ne saignant pas. Elle est idéale pour la face et chez le jeune enfant.

"L'agrafe permet de suturer une plaie du scalp hémorragique. Sinon, classiquement on suture avec du fil et une aiguille stériles sous anesthésie locale. Les fils sont enlevés plusieurs jours après.

"Le but est aussi de faire une belle cicatrice donc même s'il n'est pas très agréable de recevoir des points, mieux vaut souffrir pour être beau !"

  • Intérêt de la vaccination antitétanique

Dr Gérald Kierzek : "Oui il ne faut pas oublier la vaccination antitétanique et la désinfection. Toute plaie, toute piqûre, même minime, peut provoquer une maladie très grave, souvent mortelle : le tétanos.

"Seule la vaccination antitétanique, effectuée tous les 10 ans, protège du tétanos. Si vous n'avez pas été vacciné ou si la vaccination date de plus de 5 ans, consultez un médecin. Même s'il n'y a pas besoin de suture ! Pour la désinfection, lavez-vous les mains avec eau et savon. Et si la plaie devient rouge et chaude, n'hésitez pas à consulter !"

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus