Fan de margaritas, elle presse des citrons… avant d'être grièvement brûlée par le soleil

Courtney Fallon a pressé des centaines de citrons, avant d’aller se prélasser au soleil. Résultat : d’impressionnantes cloques sont apparues sur ses mains.

© Katykidk sur Wikipédia

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le June 11, 2019 , mis à jour le June 11, 2019

Ah, l’arrivée des beaux jours. Ses cocktails, ses après-midis ensoleillées, sa piscine… et sa dermite des prés. Ce nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant : cette inflammation de la peau – aussi appelée "brûlure de la margarita" par les Anglo-saxons – est récurrente quand le soleil pointe le bout de son nez.

C’est ce dont a souffert Courtney Fallon, une New-Yorkaise qui avait décidé de presser "des centaines de citrons" pour faire des margaritas, rapporte le site Prevention. Après son dur labeur, l’Américaine est allée bronzer pendant des heures autour de sa piscine. Le lendemain matin, elle s’est réveillée avec d’énormes cloques rouges sur les mains et les doigts, et l’impression que "sa peau était en feu".

La peau rougit, puis brûle

On parle de dermite des prés quand la peau, préalablement en contact avec une substance photosensible contenue dans une plante – ici, des citrons – s’enflamme après une exposition à des rayons UV. Les réactions sont généralement constatées 24 heures après l’exposition au soleil. La peau commence d’abord à rougir, avant de brûler. En 48 heures, des cloques se forment aux endroits touchés par la substance photosensible.

Plusieurs fruits et légumes contiennent des substances photosensibles. Parmi eux : les citrons bien sûr, mais aussi les carottes, les oranges, le céleri, les figues ou le persil. La dermite des prés est difficile à diagnostiquer, car ses symptômes peuvent ressembler à d’autres inflammations de la peau, comme la dermatite, la brûlure chimique ou l’infection fongique.

Les mains peuvent rester brunes pendant des années

Les patients se voient la plupart du temps prescrire de l’ibuprofène, mais quand les brûlures sont sévères, il faut parfois les traiter avec des crèmes topiques à base de corticostéroïdes ou des crèmes topiques stéroïdiennes. Une fois que les cloques se sont dégonflées, la peau peut brunir et rester ainsi pendant plusieurs mois, voire plusieurs années : c’est ce qu’on appelle l’hyperpigmentation, explique le Dr Shilpi Khetarpal, dermatologue, au Daily Mail.

Morale de l’histoire : si cet été, l’envie vous prend de préparer des margaritas, mais que vous ne voulez pas finir comme Courtney Fallon, mettez des gants, ou lavez vos mains avec soin une fois votre tache terminée. On ne sait d’ailleurs pas, à l’heure actuelle, si la principale intéressée s’est remise de ses blessures, rapporte le Daily Mail.

Sponsorisé par Ligatus