La cheville fracturée, Tom Cruise poursuit son tournage

Durant le tournage de son dernier film, Tom Cruise a heurté un mur lors d’une cascade. La cheville brisée, il a tenu à terminer la scène.

©Photo credit: Gage Skidmore on Visual Hunt / CC BY-SA

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le May 2, 2018 , mis à jour le May 2, 2018

Les afficionados de Tom Cruise le savent : l’acteur américain est connu pour exécuter lui-même ses cascades. Quitte à en payer le prix fort ! Lors du tournage du dernier épisode de la saga Mission : Impossible, le quinquagénaire s’est en effet cassé la cheville alors qu’il sautait d'un immeuble à l'autre, attaché à des câbles. "Je ne voulais vraiment pas le refaire, donc je me suis redressé et j'ai continué la scène. […] Lorsque vous voyez la course dans le film, je le fais littéralement avec un pied cassé. Mais j'ai été en mesure d'atteindre un état physique où cela ne causait pas davantage de dégâts", a expliqué Tom Cruise à l'AFP.

"J'avais des responsabilités, je n'ai pas voulu arrêter de tourner"

"J'avais déjà eu des fractures dans ma vie, mais là, c'était difficile", a poursuivi la star de Cocktail. Après un arrêt de six semaines, l’acteur était pourtant de retour pour continuer le tournage. "Ils craignaient que je ne sois pas en mesure de courir pendant neuf mois au moins, et j'étais au milieu [du tournage]. J'avais une date de sortie en salles et des responsabilités, je n'ai pas voulu arrêter de tourner", a-t-il précisé à l’occasion de la convention CinemaCon à Las Vegas. Mais ce retour express n’a pas été une partie de plaisir pour Tom Cruise. L’acteur a en effet dû faire plusieurs heures de rééducation chaque jour avant de commencer à tourner.

Une anecdote qui tombe à pic pour le début de la promotion du dernier film dans lequel joue l’acteur de 55 ans, puisque Mission : Impossible – Fallout sortira en salles cet été en France. L’occasion pour les spectateurs d’assister à la prouesse de M. Cruise sur grand écran.

La cheville est constituée de trois os : les extrémités inférieures du tibia et du péroné (les malléoles interne et externe) et l’astragale. Lorsque l’un d’entre eux se brise, on parle de fracture de la cheville. Le cas les plus fréquents concernent la malléole. Les fractures de l’astragale, plus rares, sont aussi plus graves. Ces fractures sont généralement provoquées par des chutes, et touchent le plus souvent des personnes âgées ou des sportifs.