Grippe : six décès dans un Ehpad du Loiret

Quatre patients sont décédés ainsi que deux soignants, mais le lien avec la grippe n’a pas encore été officellement confirmé. Les autres patients ont été mis sous traitement.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le January 28, 2019 , mis à jour le January 28, 2019

Le centre de soins de l'Ugecam Centre, dans le Loiret, est en deuil. "On en est à six décès : trois résidents dans le courant du mois de janvier, un quatrième résident dont on a eu connaissance [le 26 janvier] et deux [la semaine du 21 janvier] parmi le personnel soignant", a déclaré un porte-parole de l'Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire à l'AFP le 27 janvier. Selon cette même source, ces six personnes sont "vraisemblablement" décédées des suites d’un syndrome grippal. Le porte-parole précise que les résultats d'examen n’ont toujours pas été communiqués.

Les trois premiers résidents décédés avaient plus de 90 ans. Trois des résidents décédés étaient vaccinés, tandis que le quatrième avait refusé la vaccination.

Une mesure de confinement

L’Ugecam Centre gère le centre de rééducation Le Coteau (81 patients) et l'Ehpad Les Ombrages (78 patients). "Il y a une mesure de confinement. Personne ne sort de l'établissement sans qu'on ait bien pris en compte les traitements qui doivent être faits : distribution de masques, rappel des règles hygiéniques, messages de prévention de la vaccination", a indiqué le porte-parole de l’ARS. Sur la porte d'entrée de l'Ehpad, une affichette "accès interdit aux visiteurs, épidémie de grippe" est placardée, et les volets des chambres au rez-de-chaussée sont fermés. D'après un communiqué de l'Ugecam publié le 27 janvier, le foyer épidémique touche "une vingtaine de personnes" du centre.

Toutes les régions métropolitaines sauf la Normandie sont touchées par l’épidémie

"L’épidémie de grippe est présente en France depuis trois semaines. Toutes les régions métropolitaines sauf la Normandie sont touchées. Les virus de type A étaient très majoritaires. Cette épidémie occasionne des cas graves et des décès, comme chaque année", précise l'ARS.

Les virus de l'hiver se transmettent facilement par la toux, les éternuements, les postillons et la salive de personnes infectées, par le contact direct des mains d'une personne infectée à une autre, par le contact d'objets contaminés par une personne malade. Mais ils se transmettent aussi par l'air, surtout lorsqu'une personne malade occupe une pièce fermée (chambre, salle d'attente, bureau, etc.).

La vaccination, recommandée aux personnes à risque, représente la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications. Cette année toutefois, parmi les personnes à risque dont le statut vaccinal est connu, seules 27% sont vaccinées contre la grippe. En 2017-2018, la mortalité attribuable à la grippe a été évaluée à près de 13.000 décès en France, dont 85% chez les plus de 75 ans, par une étude parue en octobre dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

"Pourquoi la grippe tue ?" Sujet diffusé le 28 janvier 2019.

Sponsorisé par Ligatus