Glaires dans la gorge : comment s'en débarrasser ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, a posé ces questions à votre place. Aujourd'hui, il est question des glaires dans la gorge car c'est de saison !

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le October 9, 2017 , mis à jour le October 30, 2018

Lorsqu'on fait une recherche "J'ai des glaires" sur un moteur de recherche, on obtient "J'ai des glaires blanches", "J'ai des glaires dans la gorge", "J'ai des glaires dans les selles" et enfin "J'ai des glaires tout le temps". "Les glaires dans la gorge" génèrent plus de 50.000 résultats sur Internet et beaucoup de plaintes dans les forums de discussion. Les gens peinent à s'en débarrasser.

Qu'est-ce que les glaires ?

Les glaires sont à la base du mucus, un liquide épais et visqueux sécrété par la muqueuse du nez. Ce mucus est utile puisqu'il humidifie et réchauffe l'air qu'on inspire. Il filtre les microparticules présentes dans l'air pour protéger nos poumons. Quand tout va bien, on en avale près d'un litre par jour sans le remarquer !

Mais en cas d'infection, la muqueuse de notre nez gonfle et produit plus de mucus pour évacuer le virus. Résultat : on a le nez qui coule ou qui finit par se boucher parce que les tuyaux d'évacuation rétrécissent sous l'effet de l'inflammation. Le mucus ne peut plus s'écouler par le nez, il coule alors dans l'arrière-gorge. Il va être plus épais. Les glaires vont alors avoir tendance à obstruer la gorge.

Les glaires, leur aspect et leur signification

L'aspect des glaires est un élément important qui permet de savoir s'il y a, à première vue, une infection. Des glaires jaunâtres, verdâtres, très épaisses sont assez souvent révélatrices. A contrario, des glaires transparentes laissent penser qu'il n'y a pas d'infection. Mais attention, il s'agit d'une indication, pas d'une vérité absolue.

Des glaires en quantité importante dans le nez et la gorge et qui durent dans le temps peuvent aussi cacher une sinusite chronique. Dans la majorité des cas, elles ont une couleur jaunâtre-verdâtre mais parfois, elles restent transparentes. Seul un scanner des sinus peut alors confirmer la sinusite chronique. 

Les allergies, une piste à ne pas négliger

Quand le nez et la gorge sont très sensibles et sujets aux glaires, il peut être pertinent de consulter un allergologue. Parfois, la rhinite peut être due à un allergène. L'objectif est donc d'identifier l'allergène qui fait couler le nez et augmenter les glaires. Pour cela, l'allergologue dépose des extraits d'allergènes sur la peau du patient pour voir si une réaction allergique se produit. Si le test est négatif, une prise de sang peut être réalisée pour chercher des anticorps particuliers.

Si la situation ne s'améliore pas, il faut revoir son ORL. Il faut aussi être attentif aux symptômes, notamment pendant les changements de saison, les pics de pollution ou en présence d'animaux au cas où il y aurait des symptômes accrus. En cas de rhinite allergique, les traitements locaux par pulvérisation nasale sont efficaces. Ne fumez pas car le tabac irrite les muqueuses de la gorge et augmente l'acidité de l'estomac ce qui favorise la sécrétion des glaires. D'ailleurs, quand elles ne sont pas d'origine nasale, les glaires peuvent être liées à un problème d'estomac.

Les gastro-entérologues rappellent qu'en cas de reflux gastro-oesophagien, du liquide gastrique remonte vers la gorge et ces sécrétions font aussi augmenter la production de mucus et donc de glaires. Au quotidien, continuez le lavage de nez, n'oubliez pas de boire beaucoup d'eau mais aussi des boissons chaudes comme le thé au citron avec un soupçon de miel pour ramollir les glaires et apaiser la gorge. Côté médicaments, seul le médecin pourra vous conseiller un traitement approprié (fluidifiants ou anti-inflammatoires pour les muqueuses).

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr
 

Livre :

  • Le crachat : Beautés, techniques et bizarreries des mollards, glaviots et autres gluaux
    Martin Monestier
    Ed. Le Cherche Midi, mars 2005

Sponsorisé par Ligatus