La fatigue chronique, une vraie maladie

Se sentir à plat, être continuellement fatigué, usé, ressentir des douleurs musculaires et articulaires… tel est le quotidien des personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique. Souvent perçues comme des malades imaginaires, ces personnes souffrent pourtant énormément...

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le September 8, 2015 , mis à jour le February 8, 2016

Qu'est-ce que le syndrome de fatigue chronique ? Est-ce une vraie maladie ?

Pour les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique, le moindre effort s'apparente à un supplice. Même se tenir debout est parfois une épreuve. Fatigue persistante, troubles cognitifs et digestifs récurrents, douleurs multiples… le syndrome de fatigue chronique ne laisse aucun répit aux personnes qui en sont atteintes.

Des personnes qui sont souvent perçues comme des malades imaginaires car la fatigue chronique est un syndrome, et non une maladie, aux contours encore flous. "La fatigue est un symptôme commun à beaucoup de maladies et en particulier à des maladies chroniques comme les cancers, des maladies inflammatoires ou encore des infections. Et il n'y a pas de test précis qui permette de faire le diagnostic de syndrome de fatigue chronique, il n'y a pas une anomalie visible à l'examen des personnes, à l'auscultation ou à la palpation. Il n'y a pas non plus une anomalie biologique, un test quelconque ou le résultat d'une biopsie ou d'examens…", confie le Pr Daniel Sereni, interniste. Il est donc difficile de poser un nom sur des symptômes très invalidants.

Lorsque le diagnostic tombe par élimination de toute autre pathologie, c'est une délivrance. Toutefois il n'existe ni traitement, ni médicament… Seule solution : changer de mode de vie et être patient, comme l'explique le Pr Jean-Dominique de Korwin, interniste :

"Le traitement, c'est la rééducation à l'effort très progressive avec augmentation très lente des performances. Cela a démontré son efficacité sur le versant physique, neuromusculaire. Un autre traitement est également efficace : les thérapies cognitivo-comportementales. Ces thérapies ayant pour but de gérer au mieux l'énergie des patients. On essaie actuellement de développer l'éducation thérapeutique avec l'association des patients, une auto-prise en charge absolument nécessaire".

Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique n'ont donc pas le choix, elles doivent aménager leur quotidien pour éviter les crises de fatigue. Malgré ces contraintes, les patients gardent le moral et continuent de militer pour la reconnaissance du syndrome, même si ce dernier a déjà chamboulé leur vie. En France, environ 150.000 personnes souffriraient du syndrome de fatigue chronique.

Sponsorisé par Ligatus