Manger un oeuf par jour, une consommation sans risque pour la santé ?

Consommer un œuf par jour ne serait pas associé à un risque accru de cholestérol ou de maladies cardiovasculaires même chez les personnes présentant des antécédents, selon une vaste étude canadienne.

Crédits Photo : © Richard Eisenmenger / Pixabay

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le January 28, 2020 , mis à jour le January 29, 2020

Les œufs, bons ou mauvais pour la santé ? Une équipe de chercheurs de l’institut de recherche sur la santé des populations de l’université McMaster au Canada montre que consommer un œuf par jour n’est pas associé à un risque accru de cholestérol ou de troubles cardiovasculaires. Ils publient leur étude le 21 janvier dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

A lire aussi : Bien manger quand on a du cholestérol

177.000 personnes à travers 50 pays

Pour ces travaux, les chercheurs ont combiné trois vastes études, réunissant au total 177.000 personnes venant de 50 pays répartis sur six continents. Ils ont relevé pour chacun de ces participants le nombre d’œufs consommés par jour, la survenue de problèmes cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC ou insuffisance cardiaque), le taux de lipides – comme le cholestérol – dans le sang et un éventuel décès.

Résultat : les chercheurs n’ont trouvé aucune association significative entre la consommation d’œufs, le taux de cholestérol et la santé cardiovasculaire des participants à l’étude.

Un œuf par jour n’est "pas nocif"

"Une consommation modérée d’œufs, soit environ un œuf par jour, n’augmente pas le risque de maladies cardiovasculaires ou de mortalité" et ce "même chez les personnes qui ont des antécédents de maladies cardiovasculaires ou de diabète" déclare la docteure Mahshid Dehghan, co-autrice de l’étude dans un communiqué de l’université McMaster.

Et comme les participants à l’étude étaient une majorité à consommer un œuf par jour maximum, les auteurs de l’étude conseillent de se limiter à ces quantités. Une consommation qui ne serait, selon les chercheurs, "pas nocive" et qui pourrait donc être adoptée "en toute sécurité par la plupart des populations" écrivent-ils dans leur publication.

Beaucoup d’études contradictoires

Jusqu’ici, les études menées sur le sujet étaient contradictoires. Certaines affirmaient que les œufs étaient sans danger quand d’autres recommandaient de limiter sa consommation à trois œufs par semaine pour limiter le risque de cholestérol et de maladies cardiovasculaires. Cette contradiction était liée selon les chercheurs au fait que ces études n’étaient menées que sur des petits échantillons. Un problème qu’ils considèrent désormais résolu grâce à cette nouvelle étude aux résultats "robustes" qui porte sur des milliers de personnes.