Cet été, gare aux tiques …

Ces acariens qui se nourrissent de sang représentent les plus importants vecteurs d’agents pathogènes responsables de maladies infectieuses pour les humains et les animaux. Voici comment vous en protéger cet été.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le July 30, 2020 , mis à jour le July 31, 2020

La maladie de Lyme est l’infection propagée par les tiques la plus connue. Mais c’est malheureusement loin d’être la seule : ces insectes véhiculent aussi la piroplasmose canine, la rickettsiose, la tularémie, la bartonellose …

Les tiques se nourrissent du sang des animaux ou des humains sur lesquels elles se fixent. Principalement par le biais de leur salive, elles peuvent s’infecter en prélevant les virus, les bactéries ou les parasites sur les hôtes déjà contaminés. Par la suite, en se fixant sur un nouvel hôte, elles lui transmettent l’agent pathogène. 

L’ANSM explique que les tiques sont de très bons vecteurs car pour beaucoup d’espèces, elles prennent des repas sanguins très volumineux et longs et ont ainsi plus de chances d’absorber et de transmettre un agent pathogène. En outre, en restant accrochées à leur hôte, elles peuvent parcourir de très grandes distances et favorisent donc la dissémination des pathologies. 

A lire aussi : Cinq conseils pour lutter contre les tiques cet été !

Comment éviter une morsure ?

C’est en forêt que les tiques mordent le plus. Afin de vous en protéger, l’ANSM vous conseille l’utilisation de répulsifs et le port de chaussures fermées et de vêtements couvrants. Si vos vêtements sont de couleur claire, vous repérerez plus facilement les tiques sur le tissu.

N’hésitez pas à vous inspecter régulièrement au cours de vos promenades : la piqure d’une tique est indolore. Evitez de marcher au milieu des herbes hautes, des buissons et des branches basses.

A lire aussi : Lyme : des chercheurs traqueurs de tiques

Que faire en cas de piqûre ?

Si vous repérez une tique fixée à votre peau, détachez-la immédiatement à l’aide d’un tire-tique, d’une pince fine ou même de vos ongles. N’utilisez surtout pas d’éther ou d’autre produit, puis désinfectez la plaie.

Par la suite, surveillez la zone de piqure pendant plusieurs jours et consultez votre médecin en cas d’apparition de symptômes inexpliqués ou d’érythème migrant, une tache rougeâtre qui grandit lentement autour d’une morsure de tique. Cette tache est le signe le plus classique et le plus précoce d’un début d’infection par la maladie de Lyme.