Nouveau rappel de lots de fromage de chèvre "pélardons"

Une vingtaine de cas de contamination à la salmonelle ont été constatés malgré le rappel des fromages "pélardons" (Société Mounier) le 10 août dernier.

© Benjamin David

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le August 27, 2018 , mis à jour le August 27, 2018

Amateurs de fromage, gare à la salmonellose ! Les ministères de l'Agriculture et de la Santé ont annoncé vendredi 27 août qu’ils rappelaient tous les lots de fromages de chèvre "pélardons" (société Mounier). En cause : plusieurs contaminations à la salmonelle "en lien avéré" avec leur consommation. Le 10 août dernier, la société Mounier, qui commercialise les fromages "pélardons", avait déjà annoncé le retrait des rayons de plusieurs lots, vendus dans toute la France depuis le 21 juillet.

Dans un communiqué commun, les deux ministères ont affirmé qu’à ce jour, "une vingtaine de cas" de salmonellose avaient été recensés. "Ces produits ont été commercialisés sur l’ensemble du territoire national, essentiellement dans les commerces de détail et sur les marchés locaux", précise le document. "Toutes les personnes concernées vont bien", notent toutefois les ministères.

En cas de consommation, une consultation est conseillée

Le rappel concerne tous les lots de fromages Pélardon (voir références ci-dessous) :

  • Fromage AOP Pélardon fermier 60g Earl Mounier Thierry
  • Numéro d'agrément de l'établissement producteur : FR 48.122.011 CE
  • Numéros de lot : tous les lots compris entre le 24/06/2018 et le 29/07/2018
  • DLC ou DLUO : toutes les DLC comprises entre le 24/08/2018 et le 29/09/2018

Les ministères conseillent à tous ceux qui auraient acheté les fromages concernés "de ne pas les consommer et de les détruire, ou de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés". Les personnes en ayant consommé sont invitées à consulter leur médecin traitant.

Les salmonelles peuvent entraîner une salmonellose, une intoxication alimentaire. Celle-ci provoque le plus souvent une gastroentérite bénigne, mais elle peut aussi être à l’origine d’infections plus graves, notamment chez les enfants en bas âge, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

Sponsorisé par Ligatus