Coronavirus : vers davantage de tests de dépistage ?

Le gouvernement souhaiterait désormais tester « massivement » la population pour suivre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le March 23, 2020 , mis à jour le March 24, 2020

Pour le moment, le test diagnostic est un test dit PCR, où la présence de gènes du virus est recherchée à partir d’un prélèvement oro-pharyngé, à l’aide d’un écouvillon. Cela nécessite une bonne protection de la personne qui prélève, une chaîne de compétences et des dispositifs techniques.

« Plus de 4 000 tests sont effectués chaque jour et plus de 60 000 ont été réalisés depuis le début de l’épidémie. 70 laboratoires supplémentaires sont en capacité de réaliser des tests, portant leur nombre à 120. (…) L’espoir est aussi tourné vers la recherche, qui devrait permettre d’ici quelques semaines de disposer de méthodes plus simples, plus rapides mais aussi d'autres outils comme les sérologies », confirme le Professeur Jérôme Salomon, le Directeur général de la Santé, lors de son point presse hier.

Les sérologies évoquées dans son discours correspondent à la recherche d’anticorps dans le sang. Cela peut se décliner sous forme de tests très rapides, avec une simple goutte de sang. 

Des tests systématiques pour une fin de confinement plus rapide

Aujourd’hui, les tests sont théoriquement réservés aux personnes ayant des symptômes graves ou aux personnels soignants. Mais ces professionnels de santé ont du mal à être diagnostiqués, faute de tests ce qui pose un véritable problème car ils sont en première ligne et manquent de masques pour éviter d’être contaminant.

Selon un groupe de spécialistes dans le domaine, iI serait encore possible aujourd’hui de réaliser bien plus de tests en France. Ils ne comprennent pas pourquoi tous les laboratoires de recherches publiques, équipés de machines PCR n’ont pas été mobilisés par exemple. Si ces tests deviennent davantage systématiques pour identifier les personnes porteuses du virus, le confinement actuel pourrait être plus rapide selon eux. C’est pour cette raison qu’ils appellent le gouvernement à mobiliser d’urgence tous les acteurs français du diagnostic pour sortir de la pénurie actuelle.