Coronavirus : la situation s’aggrave dans le Sud et l’Ouest des États-Unis

Le nombre de cas de Covid-19 explose notamment en Californie et en Floride où les plages et les fêtes nocturnes sont propices aux contaminations chez les jeunes américains. Les processus de déconfinement ont été mis en pause.

Crédits Photo : © Shutterstock / Artiom Photo

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le June 29, 2020 , mis à jour le June 29, 2020

Une situation hors de contrôle ? Les États-Unis ont passé le 27 juin la barre des 2,5 millions de contaminations au nouveau coronavirus et la pandémie n’est pas maîtrisée dans le Sud du pays. Avec, 127.693 décès enregistrés à ce jour, les États-Unis sont le pays le plus touché par le Covid-19.

Tout en ressassant le message du gouvernement qui enjoint à respecter la distanciation sociale, à se laver les mains et à porter un masque, le secrétaire à la Santé américain, Alex Azar, a reconnu que la situation était "très grave" et que "la fenêtre se refermait pour agir et reprendre le contrôle de la situation" sanitaire.

A lire aussi : Covid-19 : le déconfinement inquiète l'OMS

Déconfinement en pause dans la "Sunbelt"

Si la situation continue de s'améliorer dans le Nord-Est du pays, qui était la région la plus touchée il y a deux mois, c’est un tout autre constat qui est fait dans le Sud et l’Ouest des Etats-Unis.

Dans ces régions qui forment la "Sunbelt", près de la moitié des États ont connu une grave recrudescence du Covid-19 au cours du mois de juin. Certains, comme la Floride ou le Texas, confrontés à un nombre d'infections d'une importance inédite, ont dû mettre en pause leur processus de déconfinement.

Plages et fêtes à risque pour les jeunes en Floride

La Floride notamment a enregistré un nouveau record, avec 9.585 nouveaux malades et 24 morts en une journée seulement. Pour le gouverneur de l'État, Ron DeSantis, il y a une "vraie explosion" de la maladie chez les jeunes qui ont renoué avec les plages et les fêtes nocturnes à la faveur du déconfinement. Ainsi, l'âge moyen des personnes infectées est de 33 ans dans cet État méridional, contre 65 il y a deux mois.

Bars et restaurants à nouveau fermés en Californie

En Californie, aussi, la situation a empiré avec une hausse des hospitalisations d’environ 30% au cours de la semaine écoulée. En conséquence, le gouverneur Gavin Newsom a annoncé dimanche 28 juin la fermeture des bars et restaurants dans sept comtés, dont celui de Los Angeles, deuxième plus grande ville du pays.

Le gouverneur a également conseillé à huit autres comtés, dont celui de la capitale de l'État Sacramento, de faire de même. Les bars fermés une première fois en mars avaient rouvert entre le 12 et le 19 juin dans cet État.

"Il y a clairement quelque chose en cours dans la Sunbelt particulièrement chez les jeunes Américains", a reconnu le vice-président Mike Pence, en assurant que le gouvernement suivait "de très près" ce qui se passe dans ces États.

A l’échelle du globe, plus d’un demi-million de morts et dix millions de cas de coronavirus ont été recensés depuis le début de la pandémie. Le nombre des décès enregistrés dans le monde a doublé en un peu moins de deux mois et 50.000 décès supplémentaires ont été enregistrés ces 10 derniers jours.