Coronavirus et diabète : quels risques ? Quelles précautions à prendre ?

Les personnes souffrant d'un diabète sont plus à risque d'être infectées par le coronavirus et de développer une forme grave.

 

Par Dr Charlotte Tourmente

Rédigé le March 25, 2020 , mis à jour le March 25, 2020

Le Dr Dominique Huet, diabétologue, se veut rassurant d'emblée : "les personnes diabétiques bien équilibrées, sans insuffisance rénale et sans gros problème cardiaques peuvent être rassurées ! Elles  se retrouvent presque au niveau de la population générale." 

Mais depuis fin janvier, le coronavirus effraie particulièrement la population diabétique. C'est une grande étude chinoise[1] qui a mis le feu aux poudres en révélant les caractéristiques des patients hospitalisés et infectés par le covid-19 : "le diabète est un facteur de risque, confirme le Dr Dominique Huet, diabétologue. Dans cette étude, 22% des hospitalisés en réanimation étaient diabétiques et ils représentaient 1/3 des décès en réanimation. Cette étude a aussi montré que le risque de mortalité des hospitalisés était 2,8 fois plus fréquent. Mais on ne sait pas si c'était des diabétiques de type 1 ou 2, donc il faut être prudent."

Parmi les malades à haut risque de formes graves, certaines populations de malades ont été bien identifiées : les personnes diabétiques, hypertendus, souffrant d'une insuffisance cardiaque, d'insuffisance respiratoire ou encore d'obésité (l'index de masse corporelle était supérieure à 40 mais l'IMC pourrait être supérieur à 35 seulement). "Les personnes diabétiques de type 2 sont souvent hypertendues, avec un surpoids, une insuffisance respiratoire et/ou coronarienne, détaille le diabétologue. Elles peuvent cumuler les facteurs de risque."

De plus, un diabète mal équilibré augmente le risque d'être infecté par un germe : "Un diabète très déséquilibré, autrement dit avec des glycémies supérieures à 2,5 gr/l et une hémoglobine glyquée supérieure à 8,5% environ, entraîne une baisse de l'immunité, détaille le spécialiste. Les patients sont alors plus fragiles aux infections, ils cicatrisent moins bien. La Société francophone du diabète lance aujourd'hui une étude observationnelle sur les 300 prochaines cas de diabète et Covid : CORONADO. Ce sera une étude descriptive et multicentrique (NDLR : dans plusieurs centres hospitaliers) pour mieux connaître le profil des personnes hospitalisées."

Quelles précaution particulières doivent prendre les personnes diabétiques ?

Selon le Dr Huet, une checklist des précautions à prendre permet de réduire le risque.

  • Vérifier l'équilibre du diabète

Les personnes diabétique présenteront les même signes que les autres, 80% auront peu de symptômes et guériront. Mais parmi les signes, un déséquilibre du diabète peut être observé : "Si un diabétique tousse, qu'il a une fièvre à plus de 38,5°, et si son diabète ne se déséquilibre pas, pour l'instant on pense que ce sont des formes bénignes et il est donc inutile de s'affoler ! estime le Dr Huet. Les diabétiques doivent surveiller de très près leur équilibre, essayer de l'améliorer et faire plus de tests d'auto-surveillance. Si le diabète est déséquilibré, il faut tout faire pour l'améliorer et appeler son médecin en cas de symptômes d'infection." Comme tout le monde, les patients peuvent prendre du paracétamol en cas de fièvre ou de courbatures (en l'absence d'une contre-indication, non liée au diabète).

  • Avoir des médicaments d'avance

Deuxième conseil du diabétologue, il est indispensable de s'assurer d'avoir un peu de médicament d'avance : "on recommande aux patients d'avoir 2 voire 3 semaines d'avance de médicaments et de matériel de surveillance comme les bandelettes urinaires." Cette précaution s'impose en cas de tension dans les stocks, voire de rupture. Il faut savoir qu'un un décret est passé en mars pour autoriser la délivrance jusqu'au 31 mai des traitements avec l'ancienne ordonnance. 

  • Revoir la procédure en cas de déséquilibre

"Les patients, notamment ceux avec un diabète de type 1, doivent revoir la procédure à suivre faire en cas de déséquilibre, soit au téléphone avec le médecin généraliste ou diabétologue, soit via les kits que les médecins leur ont remis, recommande le Dr Huet. Quand le déséquilibre est grand, une substance, l'acétone, peut apparaître et il y a toute une marche à suivre que les diabétiques sont censés connaître."

  • Ne pas arrêter ses traitement anti-hypertenseurs

Une étude a relayé que les formes graves concernaient surtout les patients sous certains médicaments, comme les inhibiteurs de l'enzyme de conversion et les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine 2 , des médicaments contre l'hypertension ou prescrits pour prévenir certaines complications du diabète. "C'est une étude controversée et la Société européenne d'hypertension a estimé que le lien était peu évident et que les patients diabétiques, comme les autres, doivent continuer leur traitement.... ", alerte le Dr Huet. 

A lire aussi :


[1] Yang X, Yu Y, Xu J, et al. Clinical course and outcomes of critically ill patients with

SARS-CoV-2 pneumonia in Wuhan, China: a single-centered, retrospective, observational

study. Lancet Respir Med 2020; published online Feb 24. https://doi.org/10.1016/S2213-

2600(20)30079-5.2 Guan W, Ni Z, Hu Y, et al.