Des maternités font la chasse aux perturbateurs endocriniens

L'exposition des enfants aux perturbateurs endocriniens peut commencer au cours de la grossesse et se poursuit dès la naissance. En cause les produits d'hygiène et les couches. Une vingtaine de maternités françaises ont donc décidé de limiter au maximum l'exposition des bébés à ces substances.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le October 17, 2018 , mis à jour le October 18, 2018

Sélection drastique, décryptage des compositions... Dans ces maternités "sans perturbateurs endocriniens", les équipes soignantes portent une attention particulière au choix des cosmétiques pour limiter l'exposition à ces substances. "Le nouveau-né est un être vulnérable donc il faut utiliser le moins de produits toxiques possibles. On peut laver un bébé à l'eau ou avec des produits très simples. Il faut simplement choisir les bons produits", explique Cécile Joly, sage-femme.

Fin des mallettes cadeaux de maternité

Le personnel traque les perturbateurs endocriniens et est formé pour conseiller les nouveaux parents pour qui il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Les maternités ont en effet longtemps été des lieux stratégiques pour les marques, où l'on a distribué des mallettes cadeaux truffées d'échantillons de cosmétiques. Ces maternités ont donc décidé d'adopter une démarche plus responsable en proposant leur propre colis de naissance composé des produits les moins nocifs.

En plus d'un choix limité de produits, les équipes élaborent une plaquette d'informations pour aider les familles à mieux identifier les perturbateurs endocriniens. Une fois par mois, lors d'un atelier très pratique, un expert en santé environnementale donne toutes les clés aux parents et aux soignants pour limiter leur exposition à ces substances. Ce spécialiste conseille aussi les établissements pour le choix des produits ménagers, des matériaux, des revêtements des murs et des sols.

En France, une vingtaine de maternités seulement se sont engagées dans cette démarche globale pour limiter l'exposition aux perturbateurs endocriniens.

Sponsorisé par Ligatus