Peut-on analyser la flore intestinale pour détecter d'éventuelles maladies ?

Peut-on analyser la flore intestinale pour détecter d'éventuelles maladies ?

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le February 20, 2017 , mis à jour le February 21, 2017

Les réponses avec Joël Doré, microbiologiste, et avec le Pr Harry Sokol, gastro-entérologue :

"On dispose de travaux sur des comparaisons entre les patients et des sujets sains notamment dans les grandes maladies de société moderne, dont l'incidence augmente maintenant depuis plus de cinquante ans. On a mis en évidence des signatures du microbiote intestinal dans la pathologie. Nous nous sommes questionnés sur la relation de causalité. Et les outils dont nous disposons aujourd'hui pour aller un peu plus loin dans la détermination du rôle causal du microbiote intestinal sont notamment le transfert de microbiote intestinal dans des animaux élevés sans germes et qui permettent de montrer que le microbiote est directement impliqué dans les troubles. On parle notamment des maladies inflammatoires de l'intestin comme la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique (MICI) ou les maladies métaboliques comme l'obésité, le diabète… Ce sont des pathologies dans lesquelles on a identifié des signatures."

"On sait depuis très longtemps que le microbiote est impliqué dans les MICI. On sait qu'il joue au moins un rôle d'élément déclencheur et de stimulation de l'inflammation intestinale. Grâce à ces études chez la souris de transfert de flore, on a un lien de cause à effet. On fait aussi ces transferts de flore chez l'homme, on parle de transplantation fécale ou greffe fécale. Dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, il s'agit vraiment uniquement de recherche pour le moment, mais il existe plusieurs travaux, plusieurs études qui ont notamment été publiés à partir de 2015 et qui montrent une certaine efficacité dans la rectocolite hémorragique par exemple.

"Ce n'est pas une efficacité magique comme on peut l'avoir dans d'autres pathologies comme les infections à clostridium difficile. Mais il y a un signal ce qui suggère et ce qui montre bien que ce microbiote au delà de son rôle de témoin de l'inflammation est vraiment acteur de l'inflammation."

Sponsorisé par Ligatus