Du persil dans le vagin pour déclencher ses règles : attention fake news !

Selon la version britannique du magazine, le persil permettrait de mieux contrôler le cycle menstruel. Une désinformation absurde et dangereuse.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le January 22, 2019 , mis à jour le January 22, 2019

Non, s’introduire du persil dans le vagin ne "stimule" pas le cycle menstruel, comme l’a affirmé Marie Claire dans un article publié sur son site britannique le 16 janvier. Le papier, qui a depuis été supprimé, affirmait que le contact de cette plante avec les parois du vagin permettait d’assouplir le col de l’utérus et de lutter contre les déséquilibres hormonaux, parfois à l’origine de retards de règles. Des propos aussitôt dénoncés par les médecins, en Grande-Bretagne comme à l’international. "Aucun bénéfice n’a jamais été prouvé concernant cette pratique. Au contraire, il existe de vrais risques pour la santé, il y a même eu des morts", a réagi la Dre Shazia Malik, gynécologue obstétricienne, dans les colonnes de The Independent.

Une méthode jamais prouvée par la science

D’où vient cette croyance ? Le persil appartient à la catégorie des emménagogues, des plantes supposées agir sur le flux menstruel. "Si vous n’arrivez pas à trouver de plats à base de persil, pas de panique ! On dit que le plus efficace, ce sont le thé au persil et les comprimés vaginaux à base de persil", précisait l’article. Un conseil qui n’a jamais été approuvé par aucun médecin. "Peu de choses peuvent être insérées dans le vagin, et les légumes, généralement, n’en font pas partie", a ajouté dans The Independent la Dre Sheila Newman, gynécologue obstétricienne.

Il existe bel et bien des moyens de réguler son flux menstruel et d’éviter d’avoir ses règles à certains moments, mais aucune décision ne doit être prise sans en parler à son médecin. Comme l’expliquait la Dre Hélène Jacquemin-Le Vern, gynécologue et sexologue, sur le plateau du Magazine de la Santé en 2012, "on peut modifier la date des règles, mais il faut être sous contraception orale. Si ce n'est pas le cas, on ne peut pas le faire".

Comme le rapporte The Independent, un porte-parole de la version britannique de Marie Claire a assuré que le journal "se targuait de produire des articles beauté et lifestyle dûment documentés, avec des conseils adéquats émanant d’experts de l’industrie". "Malheureusement, ce papier ne correspond pas à nos standards, aussi l’avons-nous retiré de notre site. Il était erroné, et nous sommes désolés de ne pas avoir été aussi attentifs et rigoureux qu’à l’accoutumée", conclut le porte-parole. Un mea culpa qui arrive bien tard, quand on sait qu’en août dernier, une Argentine est décédée d’un choc sceptique dû à une infection : la jeune femme avait inséré du persil dans son vagin pour provoquer une fausse couche.

Sponsorisé par Ligatus