Fissure de la vulve et du périnée : quelles causes, quels traitements ?

Visualisez une fissure dans un mur… Imaginez maintenant la même chose au niveau de la vulve ou du périnée : vous comprenez maintenant les douleurs qu'une fissure périnéale ou vulvaire peut provoquer, notamment au cours des rapports sexuels. Quelles en sont les causes ? Quels sont les traitements ?

© blueringmedia - Fotolia.com

Par Dr Charlotte Tourmente

Rédigé le May 25, 2015 , mis à jour le May 26, 2015

Médicalement, une fissure se définit comme une ulcération de la peau : la peau de la vulve ou du périnée est lésée, à vif.  "C'est  un problème relativement fréquent mais assez méconnu", regrette le Dr Tamborini, gynécologue.

Le plus souvent, elle se situe à l'arrière de la vulve, au niveau de la fourchette (la zone en V, sous l'orifice du vagin) et elle est liée à une fragilité de la muqueuse ; le rapport sexuel peut alors favoriser la fissure, "parce que le muscle du périnée étant contracté, au moment de la pénétration, ça claque, ça se fissure", explique le Dr Jacquemin Le Vern dans une émission en date du 6 mai 2010.

Autre localisation : "l'union des petites et grandes lèvres. C'est comme si on avait donné un coup d'ongle sur 2-3 cm", complète le Dr Tamborini.

Les douleurs sont exacerbées au contact de l'eau, du sperme ou de l'urine et se prolongent un certain temps puisqu'une fissure vulvaire met plusieurs jours à cicatriser, rendant les rapports suivants difficiles car douloureux.

Quelles sont les causes ?

Le manque d'oestrogènes est une cause fréquente : "quand le vagin s'assèche il perd de sa souplesse et devient plus fragile, détaille le Dr Tamborini. C'est en particulier le cas après la ménopause, quand il y a un tarissement des hormones féminines".

Une mycose importante peut également fissurer la peau ou la muqueuse. Tout comme le lichen scléro-atrophique : "il se manifeste par des démangeaisons très intenses,  un blanchissement de la peau, des fissures à l'union des petites et grandes lèvres", ajoute-t-il.

Le gynécologue estime qu'un rapport sans préliminaires, doublé d'une maladresse du partenaire peut même entraîner une fissure chez une femme souffrant d'une sécheresse, ou appréhendant les rapports. Plus rarement, une autre maladie dermatologique, comme le psoriasis, est en cause ou une infection.

Une consultation chez le gynécologue est donc préférable afin d'avoir un diagnostic précis et un traitement adapté.

Comme soigner une fissure ?

Le traitement est adapté à la cause de la fissure. Quand elle est provoquée par un manque d'oestrogènes, des oestrogènes en crèmes et ovule (Colpotrophine®, Trophicrème®, Trophigil® ,…) sont prescrits. Ces traitements locaux sont efficaces, mais d'après le Dr Tamborini, ils nécessitent d'être motivée, déterminée et persévérante car le traitement est contraignant et se prend au long cours. Si la femme est ménopausée, un traitement par THS, traitement hormonal substitutif, peut être proposé. L'application de crèmes cicatrisantes, de type Bépanthène®, favorise la cicatrisation et doit être réalisée une à plusieurs fois par jour sur une peau propre.

Si une mycose en est responsable, un antifongique permettra de se débarrasser du champignon en cause. Des corticoïdes peuvent également être appliqués sur la vulve en cas de maladies dermatologiques comme le lichen, en plus d'une crème cicatrisante (Cicalfate®) et d'une pommade hydratante (Lipikar®) qui assouplit la vulve.

Et si le traitement médical reste sans effet, le recours à un petit geste chirurgical au niveau de la fourchette peut être nécessaire : "L'intervention est minime et consiste en une plastie sur un cm2, sous anesthésie locale, développe le médecin, le chirurgien résèque la zone qui fissure tout le temps, et suture en zone saine."

Source : Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (PDF)

Conseils pour des rapports sexuels réussis avec une fissure

Le Dr Tamborini déconseille les rapports "à la va vite", sans préliminaires (notamment à la ménopause, la lubrification est plus lente à venir et moins abondante. L’emploi d’un lubrifiant peut être une aide précieuse).

Certaines positions, comme celle d'Andromaque, sont à privilégier pour commencer le rapport : la femme est au-dessus (sur l'homme qui est allongé), elle peut diriger le rapport et non le subir, et la zone de la fourchette n'est pas touchée.

Sponsorisé par Ligatus