Journée mondiale contre l'hépatite : l'OMS appelle à investir

L'OMS appelle à intensifier les investissements à hauteur 6 milliards de dollars par an dans 67 pays pour éviter des dizaines de millions de décès.

 
 

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le July 29, 2019 , mis à jour le July 29, 2019

Amaigrissement, fièvre, jaunisse... Vous souffrez peut-être d'une hépatite, une inflammation du foie. Les hépatites sont d'origine virale : on parle d'hépatites A, B, C... ou toxiques – c'est-à-dire liées à la consommation d'alcool, par exemple. Pour la journée mondiale de lutte contre l'hépatite, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle les États à intensifier leurs investissements.

Les hépatites passent souvent inaperçues

Ces maladies peuvent passer inaperçues. Les hépatites B et C, notamment, sont des infections chroniques qui peuvent rester asymptomatiques pendant de longues périodes (parfois des années, voire des décennies). Au moins 60% des cas de cancer du foie sont dus à un dépistage et un traitement tardifs de ces affections.

325 millions de personnes dans le monde sont touchées par les hépatites virales B et C. Elles comptent parmi les causes premières du cancer du foie, qui entraîne 1,34 million de décès chaque année.

Premières causes de cancer du foie

L’OMS a choisi pour thème de la Journée mondiale contre l'hépatite 2019, organisée le dimanche 28 juillet, "Investir dans l’élimination de l’hépatite". "Un investissement de 6 milliards de dollars par an dans l’élimination de l’hépatite dans 67 pays à revenu faible ou intermédiaire permettrait d’éviter 4,5 millions de décès prématurés d’ici à 2030, et plus de 26 millions de décès au-delà de cette date cible" développe l'OMS.

La faible couverture du dépistage et des traitements est la principale lacune à combler pour atteindre les objectifs d'élimination. Un traitement et un dépistage rapides des hépatites virales B et C peuvent sauver des vies.