Tabac : les cigarettes au menthol interdites à la vente

Le tabac à rouler et les cigarettes mentholées sont désormais interdits à la vente dans toute l’Europe. Une mesure qui vise notamment à protéger les jeunes fumeurs adeptes de ces cigarettes aromatisées.

Crédits Photo : © Shutterstock / nhungboon

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le May 20, 2020 , mis à jour le May 20, 2020

Les cigarettes mentholées, c’est terminé. A partir de ce 20 mai, la vente de cigarettes et de tabac à rouler au menthol est interdite dans toute l’Europe. Cette décision fait suite à la directive européenne sur le tabac de 2014 interdisant les "arômes" qui "rendraient le produit plus attractif". Contrairement aux arômes de fruit, de vanille ou encore de cacao, le menthol avait bénéficié d’un sursis jusqu’en 2020.

A lire aussi : Tabac : quelle méthode choisir pour arrêter de fumer ?

Une "stratégie des industriels" qui "facilite le tabagisme"

"L'introduction du menthol dans les cigarettes est une lugubre stratégie des industriels du tabac, afin de rendre la fumée plus douce et plus tolérable au niveau goût et par là même faciliter le tabagisme" commente Tabac Info Service sur son site internet. Principal public visé, toujours selon Tabac Info Service : "ceux qui commencent à fumer afin de les amener vers la dépendance", à savoir les plus jeunes. Interdire ce type de cigarettes s’inscrit en effet dans un plan de lutte contre le tabagisme des jeunes.

Davantage de dommages sur les poumons

D’autant que les cigarettes au menthol, malgré leur goût plus frais, ne sont pas moins dangereuses pour la santé. Bien au contraire même, selon une étude publiée en 2015 dans la revue Molecular Pharmacology. Celle-ci montrait que le menthol "anesthésiait" les récepteurs à la nicotine des cellules pulmonaires, réduisant la sensation d’irritation des poumons. Conséquence : comme ils ne ressentent plus cette sensation désagréable, les fumeurs "tirent" davantage sur la cigarette, ce qui fait pénétrer la fumée encore plus profondément dans les poumons.

En France, selon la revue professionnelle Le Monde du tabac, les produits au menthol représentaient encore 8% des ventes, soit "environ un million de consommateurs".