Détox numérique : et si vous profitiez de l'été pour vous déconnecter ?

Les vacances, c'est aussi le moment d'éteindre son téléphone portable, sa tablette ou encore son ordinateur. Nous sommes collés en permanence aux appareils numériques. Certains hôtels, thalassos et autres lieux de vacances l'ont bien compris et proposent des cures de détox numérique. Ces cures de déconnexion sont-elles efficaces ? L'addiction nous menace-t-elle vraiment ? Explications.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le July 8, 2015 , mis à jour le July 8, 2015

Comment s'occuper sans Internet, ni téléphone ? Il est de plus en plus difficile de se passer des téléphones portables, tablettes et ordinateurs… Selon Jean-Pierre Couteron, psychologue et président de la Fédération Addiction, "nous n'avons pas l'ensemble des critères d'une addiction. C'est-à-dire qu'on ne peut pas s'en passer mais quand on ne l'a pas, on ne ressent pas une souffrance majeure. On ne se sent pas obligé de fracturer un certain nombre de lieux ou d'avoir une réaction complètement disproportionnée". Toutefois explique-t-il même s'il ne s'agit pas d'une addiction, "cela ne signifie pas pour autant que ça n'a pas un certain nombre de conséquences".

Au laboratoire des usages en technologies d'information numériques, on s'intéresse aux nouvelles technologies, à leur influence sur le cerveau et plus précisément sur notre concentration. Pour cela, plusieurs examens peuvent être réalisés. Pour débuter l'expérience, un des tests consiste à lire un texte sur une page Internet qui ne comporte aucune distraction. Le processus de lecture de la personne est analysé. Dans un second temps, la personne doit lire un autre texte avec cette fois l'apparition d'une publicité qui va bouleverser les habitudes de lecture de la personne. Le processus de lecture est alors perturbé et la lecture est plus superficielle, avec une moins bonne mémorisation des détails et du contexte.

Problème, avec les nouvelles technologies, les distractions sont nombreuses entre les mails, les SMS ou encore les réseaux sociaux. "On sait que l'être humain n'est pas multitâche. Il ne peut faire qu'une seule tâche à la fois. Et quand on est en permanence face à ce genre de perturbations, ce genre d'intrusions sur Internet, cela peut créer une forte fatigue intellectuelle et cela peut surcharger nos capacités. Du coup, on est beaucoup moins efficient et efficace", explique Emna Chérif, chercheuse.

Sponsorisé par Ligatus