Moins de fumeuses, moins de risques cardiovasculaires pour les femmes

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à faire une croix sur la cigarette. Une étude publiée par Santé Publique France révèle que le nombre de fumeuses au quotidien a diminué de 2% entre 2018 et 2019.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le May 26, 2020 , mis à jour le May 26, 2020

Entre 2018 et 2019, le pourcentage de femmes qui fument tous les jours en France est passé de 22,9 % à 20,7 %. Cette diminution est une bonne nouvelle car outre la probabilité de développer un cancer du poumon, les fumeuses sont aussi plus exposées aux risques cardiovasculaires. “Lorsqu’une femme ne fume pas, elle est relativement protégée par rapport aux affections cardiovasculaires. Quand elle fume, en revanche, elle est plus sensible aux accidents cardiovasculaires y compris à un âge très précoce”, explique le Pr Daniel Thomas, cardiologue et porte-parole de la société francophone de tabacologie.

Tabac et pilule, un cocktail dangereux 

Le risque de développer une affection cardiovasculaire est encore plus important pour les fumeuses qui prennent la pilule. “Même s’il est très faible, le risque d’accident lié à la formation de caillots dans les artères ou dans les veines est inhérent à la prise de pilule. Par contre, si la pilule et le tabac sont associés, ce risque devient beaucoup plus important”, explique le Pr Daniel Thomas.

Inutile pour autant d’interrompre sa contraception, l’"ennemi numéro 1" est bel et bien le tabac. Mais pour beaucoup de femmes, la crainte de prendre du poids peut freiner l’arrêt de la cigarette. Pour éviter cela, le Pr Bertrand Dautzenberg, tabacologue, secrétaire général de l’Alliance contre le tabac, conseille de se faire accompagner, en contactant par exemple gratuitement des tabacologues au 39 89.