Addiction : votre téléphone peut vous aider à déconnecter !

La dépendance aux smartphones est un sujet de préoccupation majeur chez les adultes comme chez les enfants. Il existe désormais des outils numériques de coaching qui permettent de déconnecter et de devenir indépendant dans la vie numérique, et d'adopter des habitudes responsables... Olivier Levard, journaliste spécialiste des nouvelles technologies, nous en fait découvrir quelques-uns.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le November 6, 2018 , mis à jour le November 7, 2018

Nous sommes aujourd'hui de plus en plus nombreux à être "accros" aux écrans avec des conséquences sur notre santé, corps et esprit. Certains symptômes sont maintenant bien connus : des troubles du sommeil parce que l'on consulte son portable ou sa tablette avant d'aller se coucher, des troubles de la concentration et même des troubles de la sociabilisation, parce que trop souvent les écrans nous isolent des autres... sans oublier le temps perdu que l'on pourrait par exemple utiliser pour faire du sport.

Enfants et ados les plus touchés

En France, près de dix millions d'enfants entre 5 et 14 ans accèdent en moyenne à leurs premiers smartphones autour de dix ans… Et ils sont souvent bien plus jeunes sur les tablettes (phénomène des iPad baby-sitter). Une start-up a donc eu l'idée d'inventer le "digital coach" Xooloo, un coach numérique sur portables/tablettes. Ce logiciel permet de surveiller l'usage du smartphone et tablette de vos enfants en essayant de miser sur l'éducation plutôt que sur un simple flicage car les écrans ont aussi du bon.

Xooloo, le coach numérique

L'application cible les 7-12 ans, une période idéale pour éduquer les enfants à la gestion des écrans, téléphones et tablettes... Elle mesure le temps passé par l'enfant sur les jeux vidéo et réseaux sociaux. Ils ont alors un accès direct à leur tableau de bord qui compare leur usage aux consommations moyennes des enfants de leur classe d'âge. S'ils passent deux fois plus de temps que leurs petits camarades sur Facebook ou Snapchat, ils ont une notification qui les avertit. Ils ne pourront donc plus dire qu'ils font "comme leurs amis". Au bout d'un certain temps, cela peut aboutir à un blocage de certaines applis. En revanche, tout le téléphone n'est pas bridé et la calculatrice ou une recherche pour un exposé est toujours possible.

Le coach va AUSSI éduquer les parents, qui ont tendance à sur-estimer largement le temps passé par leurs enfants sur les écrans. Xooloo va transmettre les mêmes informations aux parents et aux enfants, et cela peut entraîner une négociation entre eux. Il s'agit d'une manière de "régler le fossé de perception" entre parents et enfants. Selon les créateurs de ce coach numérique, cela fonctionne grâce à une prise de conscience et ils assurent que la consommation d'écrans baisse en moyenne de 20% le premier mois. Des opérateurs français (Orange, NRJ mobile) ont d'ailleurs décidé de signer un accord avec eux, proposent l'application à leurs abonnés. Xooloo coûte entre 3 et 5 euros par mois.

Des mesures contre Facebook

Facebook a lancé "Facebook messenger for kids" aux Etats-Unis et au Canada. Il s'agit d'une messagerie qui permet aux enfants de moins de 13 ans de discuter avec leurs amis et leur famille... Le géant des médias sociaux l'a promu en expliquant que l'application ne diffusait aucune pub et permettait aux parents d'approuver les messages de leurs enfants.

Le problème, cela ne les protège pas de Facebook ! Plusieurs associations américaines qui défendent la santé publique et celle des enfants ont encouragé leur congrès à prendre des mesures contre Facebook, qui selon elles, violerait la loi sur la protection de la vie privée des enfants. En créant un "parent fictif", il est possible d'approuver le compte d'un enfant sans preuve d'identité ce qui est très léger en termes de sécurité. Facebook est également accusé d'utiliser ce nouveau service à des "fins commerciales".

La reconnaissance faciale pour limiter le temps de jeu vidéo

La Chine a décidé de frapper fort. Étant très préoccupée par l'addiction de sa jeunesse à des jeux vidéo en ligne sur mobile, elle a sérieusement averti son industrie du jeu vidéo pour qu'elle réagisse au plus vite. "Arena of Valor" est l'un des jeux mobiles les plus populaires en Chine, son créateur le géant Tencent commence à déterminer l'âge de ses utilisateurs grâce à la reconnaissance faciale, pour en interdire l'accès aux plus jeunes.

Ce test de reconnaissance faciale a lieu sur un petit pourcentage de nouveaux utilisateurs sélectionnés au hasard, sans doute grâce à la caméra de leur téléphone, mais son créateur a refusé de donner plus de détails. On peut imaginer un jour que de tels contrôles seront appliqués pour les applis de rencontre ou la pornographie...

Le bien-être numérique, nouvelle priorité des fabricants

Comme Facebook, les fabricants de téléphones sont de plus en plus accusés de favoriser un usage abusif de leurs produits. Le plus célèbre fabricant de téléphones a donc décidé de proposer de mieux contrôler sa consommation, même si on est majeur ! L'annonce a eu lieu lors de la présentation de la nouvelle version du système d'exploitation du téléphone à la pomme. Tout est parti d'un constat du fabricant : "Si vous demandez aux adultes d'estimer leur propre consommation, souvent ils se trompent... L'idée est donc de voir en permanence une information exacte sur son activité" et de devenir ainsi en quelque sorte son propre parent.

Depuis quelques mois, il est possible de consulter des rapports d'activité quotidiens et hebdomadaires qui indiquent le temps passé sur des applications individuelles, le nombre de notifications reçues et même combien de fois on regarde son téléphone chaque jour. On peut aussi recevoir des alertes quand on dérape et même déclencher un blocage avec un écran blanc...

Google s'y met aussi dans la dernière version d'Androïd, le grand concurrent des iPhone. On parle de bien-être numérique (digital wellbeing) et on vous propose par exemple de supprimer les notifications avant l'heure du coucher pour ne pas vous laisser distraire et de bloquer les applis dont on a abusé !

Comme Apple et Google se partagent le marché, cela signifie que 100% des téléphones seront bientôt équipés. Un autre concurrent, Huawei, propose aussi un contrôle du temps d'utilisation avec un mode enfant. Ce meilleur contrôle de notre vie numérique est maintenant un standard et chaque fabricant présente ses petites variantes.

Même les chargeurs deviennent "reposants" !

L'idée est d'avoir à la maison un objet qui vous apprend à "ne plus vous laisser déborder" par les notifications incessantes, du travail par exemple. Un chargeur ajuste automatiquement l'interface utilisateur du smartphone pour qu'il soit moins lumineux, filtre ou bloque vos notifications, et passe même en mode "ne pas déranger" lorsqu'il est connecté la nuit.

L'objectif est ainsi de distinguer le "bon" temps d'écran, productif, culturel, passé sur des applis intelligentes et le "mauvais" consacré à des jeux ou des réseaux sociaux.

Sponsorisé par Ligatus