Attention au risque cardiovasculaire pendant la grossesse

A l’occasion de la Journée mondiale du Cœur, le fonds Agir pour le cœur des femmes alerte sur les pathologies cardiovasculaires pendant la grossesse. Leur suivi laisse trop souvent à désirer.

 

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Rédigé le September 29, 2020 , mis à jour le September 29, 2020

Le Pr Claire Mounier-Véhier, cardiologue au CHU de Lille et co-fondatrice du fonds de dotation Agir pour le cœur des femmes veut sensibiliser les futures mamans sur leur santé cardiaque. « La grossesse c’est comme si on courait un marathon nuit et jour pendant 9 mois, donc il faut que le cœur tienne le coup. Et il peut y avoir des complications graves ».

Selon les chiffres avancés par Agir pour le cœur des femmes, on estime que 150 000 femmes en France en âge de procréer sont porteuses d’une maladie cardio-vasculaire. Elles ont un risque de complications important pour leur santé et celle de leur bébé, si elles ne sont pas correctement prises en charge.

« La pathologie cardiovasculaire la plus fréquente pendant la grossesse, c’est le placenta qui ne se fabrique pas bien, c’est ce qu’on appelle l’hypertension de la grossesse et qui peut aussi toucher le rein » explique le Pr Mounier-Véhier.

La grossesse peut révéler une maladie

Parfois, c’est la grossesse qui va démasquer une pathologie. « Il existe trois cas de figure. Soit la dame est déjà porteuse d’une maladie cardiaque et elle le sait – auquel cas sa grossesse va être préparée, les médicaments contre-indiqués vont être arrêtés. Soit la femme ne se sait pas malade, et la grossesse va démasquer sa maladie en général autour du 6ème mois.

Le troisième cas de figure, c’est la femme de 40 ans hypertendue diabétique qui a fait appel à un don de gamètes. On voit souvent chez ces femmes-là un trouble de la placentation. Quand le placenta vieillit trop vite, ça provoque des complications comme de l’hypertension artérielle » ajoute le Pr Mounier-Véhier, qui invite les femmes à consulter et à alerter au moindre symptôme inhabituel pendant la grossesse.